BD+

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

BD+ est un élément de la gestion des droits numériques des disques Blu-ray. Développé par Cryptography Research Inc. (CRI), il se base sur son concept de Self-Protecting Digital Content[1] (SPDC). BD+ a joué un rôle important pendant la guerre des supports HD. Plusieurs studios de cinéma[Lesquels ?] ont indiqué que leur préférence allait à la technologie Blu-ray à cause de l’intégration de BD+[2].

Le , Macrovision a annoncé son intention d’acquérir la technologie SPDC (code source et brevets inclus) de CRI pour 45 millions USD comptant plus des titres en warrant[3]. Le , un fabricant de logiciels, SlySoft, a publié une attaque contre la première version de BD+. Les titres sur disque Blu-Ray à partir du film Jumper (sorti le ) ont été publiés avec un système BD+ légèrement modifié, qui a été « cassé » à nouveau au mois de [4]. Une troisième mouture de BD+ a été mis en place en novembre 2008, laquelle aurait également été « cassée » le [5],[6].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Cryptography Research Inc., « About SPDC », Cryptography Research Inc.,‎ 2008 (consulté le 14 décembre 2008)
  2. (en) Ryan Singel, « How Crypto Won the DVD War », Wired,‎ 26 février 2008 (lire en ligne)
  3. (en) « Macrovision to Acquire Blu-ray Disc Security Technology from Cryptography Research, Inc. »,‎ 19 novembre 2007 (consulté le 14 décembre 2008)
  4. (en) kdawson, « Doom9 Researchers Break BD+ », slashdot,‎ 1er novembre 2008 (lire en ligne)
  5. Bruno Cormier, « La dernière protection Blu-ray cassée bien plus tôt que prévue ! », PC Inpact,‎ 30 décembre 2008 (lire en ligne)
  6. (en)SlySoft defeats Blu-ray’s BD+ DRM scheme again