Vicente Reynés

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Reynés Mimó est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Reynés ; le second, maternel, souvent omis, est Mimó.
Vicente Reynés
Image illustrative de l'article Vicente Reynés
Vicente Reynés lors du Grand Prix d'Isbergues 2014.
Informations
Nom Vicente Reynés
Date de naissance (33 ans)
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Équipe actuelle IAM
Spécialité sprinteur
Équipes professionnelles
2003
2004-2005
2006-2007
2008
2009-2010
2011
2012-2013
2014-
LA-Pecol
Illes Balears
Caisse d'Épargne
High Road
Columbia-HTC
Omega Pharma-Lotto
Lotto-Belisol
IAM

Vicente Reynés Mimó, né le à Deià à Majorque, est un cycliste espagnol de l'équipe IAM.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vicente Reynés passe professionnel en 2003. Il défend d'abord les couleurs de LA Aluminios Pecol, avec laquelle il obtient plusieurs places d'honneur en Espagne, notamment une quatrième place au Circuit de Getxo. Dès l'année suivante, il rejoint la grande équipe espagnole Illes Balears-Banesto.

Après une première année marquée par quelques places d'honneur au sprint, Reynés se révèle au début de la saison 2005. Il termine troisième du Trofeo Mallorca, puis réalise un remarquable Tour d'Andalousie qu'il termine à la quatrième place. Quelques semaines, plus tard, au terme d'une 3e étape de Paris-Nice écourtée par le mauvais temps, Reynés s'impose au sprint à Craponne sur Arzon, remportant sa première victoire. Enfin, il montre également une remarquable endurance en terminant 11e de Milan-San Remo fin mars. Le sprinteur de 24 ans semble alors promis à un bel avenir.

Cependant, la suite de sa saison, puis sa saison 2006, ne sont pas à la hauteur de cette révélation, à l'exception de quelques belles places dans les classiques et semi-classiques en 2006 : 18e de Gand-Wevelgem, 12e de la Vattenfall Cyclassics, 5e du Tour du Piémont, 17e du difficile Tour de Lombardie.

Il faut donc attendre 2007 pour voir Reynés réussir une saison à la hauteur des espérances. Dès le début de saison, il remporte sa première course d'un jour, le Trofeo Cala Millor. Mieux, il termine dans les dix premiers de tous les trophées du Challenge de Majorque, ce qui lui permet de remporter le classement général du challenge. Il s'illustre à nouveau sur les sprints du Tour de la Communauté valencienne, mais est victime d'ennuis gastriques qui le contraignent à l'abandon dès la 2e étape de Paris-Nice[1]. Malgré ces difficultés, il réussit deux semaines plus tard son meilleure Milan-San Remo, dont il prend la neuvième place. En juillet, il remporte le Circuit de Getxo, sa première victoire de la saison.

Reynés s'engage alors dans l'équipe High Road, qu'il rejoint en 2008. Mais l'équipe compte plusieurs autres sprinteurs de haut niveau, et Reynès est bien souvent contraint de se mettre à leur service. Il n'est monté sur le podium d'aucune course avec sa nouvelle équipe.

Sur la Vuelta 2011, il termine à la deuxième place de la deuxième étape derrière l'Australien Christopher Sutton.

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

5 participations

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
Classement ProTour 169e[2] 158e[3]
UCI World Tour 151e[4] nc[5] nc[6]
UCI Europe Tour 279e[7]
Légende : nc = non classé

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://fr.newspeg.com/Paris-Nice-Abandon-de-Reynes-8885427.html, Paris-Nice: Abandon de Reynés, Sports.fr, 13 mars 2007
  2. « Classement ProTour 2005 », sur uciprotour.com (consulté le 14 juin 2011)
  3. « Classement ProTour 2007 », sur uciprotour.com (consulté le 16 juillet 2011)
  4. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2011 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 29 février 2012)
  5. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2012 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 14 octobre 2012)
  6. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1 novembre 2014)
  7. (en) « Europe Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 31 décembre 2014)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :