Jarlinson Pantano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pantano Gómez est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Pantano ; le second, maternel, souvent omis, est Gómez.
Jarlinson Pantano
Image illustrative de l'article Jarlinson Pantano
Jarlinson Pantano en 2013
Informations
Nom Jarlinson Pantano
Nom de naissance Jarlinson Pantano Gómez
Date de naissance 19 novembre 1988 (26 ans)
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Équipe actuelle Colombia
Spécialité grimpeur
Équipes professionnelles
2007-2011
2012
2013-2014
2015-
Colombia es Pasion
Colombia-Coldeportes
Colombia
IAM

Jarlinson Pantano Gómez, né le 19 novembre 1988 à Cali, est un coureur cycliste colombien. Il fait ses débuts professionnels en 2007 au sein de l'équipe colombienne Colombia es Pasion et est maintenant membre de l'équipe Colombia.

Biographie[modifier | modifier le code]

Membre de l'équipe colombienne Café de Colombia depuis 2007, il s'illustre sur plusieurs épreuves de la Coupe des Nations U23.

En 2008 il termine 7e du Tour de l'Avenir, en 2009 il remporte la 5e étape de la Coupe des nations Ville Saguenay et en 2010 il termine 3e du Tour de l'Avenir et meilleur grimpeur.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

Il participe au projet insufflé par le ministre des sports colombien, Jairo Clopatofsky. Il est enrôlé dans la nouvelle équipe professionnelle Colombia - Coldeportes. Il s'installe avec ses coéquipiers à Brescia[1], pour disputer la saison cycliste européenne. Interviewé par le site de sa fédération, il avoue son plaisir de faire partie de cette expérience. Il a pour objectif personnel d'apporter le maximum à son équipe et de remporter une course. Selon lui, l'objectif de l'équipe est de bien figurer dans les courses du calendrier européen. Il déclare que pour lui, le froid qu'il trouve en Europe et l'éloignement des siens sont les choses les plus difficiles à affronter[2].

Début mars, il dispute la Strade Bianche et apporte les premiers points, comptant pour l'UCI Europe Tour 2012, à sa formation. En compagnie de Juan Pablo Suárez, il intègre l'échappée matinale. Bien qu'elle soit reprise à plus d'une cinquantaine de kilomètres de l'arrivée, Pantano réussit à terminer dans un petit groupe qui finit à près de 4 minutes du vainqueur, Fabian Cancellara. Il prend la douzième place finale[3].

Il rentre en Colombie, le 15 avril, après que le médecin de son équipe lui ait diagnostiqué un état de fatigue avec un dysfonctionnement hépathique, l'obligeant à un repos forcé[4].

Après trois mois sans pouvoir disputer la moindre course, il revient en Italie pour participer au Grand Prix Nobili Rubinetterie. Cette période a été difficile à supporter pour Pantano. Alors qu'il ne pouvait monter sur un vélo, il voyait ses coéquipiers disputer des courses, comme le Tour du Trentin dont il avait fait un objectif. Il se dit heureux de pouvoir de nouveau courir mais nerveux de disputer l'épreuve italienne (ne sachant pas à quel niveau de forme, il se situe malgré de bonnes sorties d'entraînement). Lors de la seconde partie de la saison, il veut apporter sa contribution à l'équipe, en espérant remporter une victoire. Il avoue une préférence pour le Tour de Burgos et le Tour de Lombardie mais il ajoute qu'il ira courir, avec enthousiasme, où les directeurs sportifs lui diront[5]. Il finit 59e sa course de rentrée, dans un groupe d'une cinquantaine de coureurs qui termine à 8 min 34 du vainqueur, Danilo Di Luca.

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Jarlinson Pantano et sa formation débute l'UCI Europe Tour 2014, en Italie, par le GP de la côte étrusque[6]. Pantano finit dans le petit peloton qui se dispute la deuxième place, derrière l'homme échappé Simone Ponzi[7]. Il termine onzième, inscrivant ainsi ses premiers points à l'UCI Europe Tour 2014[8]. Après l'Étoile de Bessèges, il dispute le Tour méditerranéen. Lors de la deuxième étape, Jarlinson Pantano s'échappe avec Jussi Veikkanen, ce qui lui permet d'endosser le maillot du meilleur grimpeur[9]. Il le conserve jusqu'à l'arrivée, deux jours plus tard[10].

Sept fois le meilleur de son équipe sur les vingt-et-une épreuves que sa formation a disputées avant le Tour d'Italie, Jarlinson Pantano fait tout naturellement partie de la sélection présente sur le Giro. Lors de la quatorzième étape, il s'immisce dans l'échappée initiale de vingt-et-un coureurs. Dans les derniers kilomètres qui mène au Sanctuaire d'Oropa, terme du parcours, Pantano est le seul à pouvoir suivre Dario Cataldo, pourtant ils doivent composer avec le retour de plusieurs hommes de l'échappée. Au sprint, même s'il passe furtivement en tête à 50 mètres de la ligne, il ne peut rien contre Cataldo et le retour de Enrico Battaglin, finalement vainqueur[11]. Terminant exténué, sa troisième place ne le console pas d'être passer si près d'une première victoire dans un grand tour pour lui et son équipe[12].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Viaja a Italia el equipo Continental Profesional Colombia-Coldeportes », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le 17 avril 2012)
  2. (es) « ¨Estamos muy unidos y mentalizados, eso nos ayudará para ganar¨: Jarlinson Pantano », sur www.ciclismodecolombia.com,‎ 15 février 2012 (consulté le 17 avril 2012)
  3. (en) « Jarlinson Pantano flies flag for Colombia-Coldeportes in Strade Bianche », sur www.velonation.com,‎ 4 mars 2012 (consulté le 17 avril 2012)
  4. (es) « Colombia-Coldeportes a la Flecha Valona. Nóminas Oficiales. Pantano regresó a Colombia », sur revistamundociclistico.com,‎ 17 avril 2012 (consulté le 18 avril 2012)
  5. (es) « Pantano: “Finalmente se reinicia!!!” », sur www.colombiacoldeportes.com (consulté le 22 juillet 2012)
  6. (es) « Team Colombia debuta en Europa en el GP Costa degli Etruschi », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 29 janvier 2014 (consulté le 17 février 2014)
  7. (es) « Gran Premio de los Etruscos: Simone Ponzi se queda con la primera cita importante en Europa. Jarlinson Pantano y Rodolfo Torres los mejores colombianos », sur revistamundociclistico.com,‎ 2 février 2014 (consulté le 17 février 2014)
  8. (en) « G.P. Costa degli Etruschi (ITA/1.1) 02 Feb 2014 - Road race: San Vincenzo - Donoratico », sur www.uci.infostradasports.com (consulté le 17 février 2014)
  9. (es) « Tour Mediterráneo, Et.2: Degenkolb repite triunfo, Jarlinson Pantano líder de la montaña », sur www.nuestrociclismo.com,‎ 14 février 2014 (consulté le 17 février 2014)
  10. (es) « Tour del Mediterráneo: Peraud ganó en el Mont Faron. Cummings se queda con el título y Jarlinson Pantano fue el mejor escalador », sur revistamundociclistico.com,‎ 16 février 2014 (consulté le 17 février 2014)
  11. « Giro - Enrico Battaglin l'emporte au bout de l'effort ! », sur www.cyclismactu.net,‎ 24 mai 2014 (consulté le 25 mai 2014)
  12. « Giro - J. Pantano, en larmes, était "vraiment proche" », sur www.cyclismactu.net,‎ 25 mai 2014 (consulté le 25 mai 2014)
  13. « Palmarès du Grand Prix Guillaume Tell », sur memoire-du-cyclisme.net (consulté le 18 janvier 2009)
  14. (nl) « Le Tour de l'Avenir 2008 », sur www.cyclebase.nl (consulté le 18 janvier 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :