Utawareru mono

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Trois caractères japonais Cette page contient des caractères japonais. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Utawareru mono

うたわれるもの
(Utawareru mono)
Type Seinen
Genre aventure, fantasy, romance
Jeu vidéo
Éditeur Aquaplus
Développeur Leaf
Genre Jeu d'aventure+Tactical RPG, Eroge, Visual novel
Plate-forme PC ()

PS2 ()

Évaluation 18+ (PC)
15+ (PS2)
Manga
Scénariste Aquaplus
Dessinateur Arō Shimakusa
Éditeur Drapeau du Japon MediaWorks
Prépublication Drapeau du Japon Dengeki G's Magazine
Sortie initiale
Volumes 2
Anime japonais
Réalisateur
Studio d’animation Drapeau du Japon Oriental Light and Magic
Licence Drapeau de la France Kazé
Chaîne Drapeau du Japon TV Asahi, Chiba TV, TV Saitama, TVK
1re diffusion
Épisodes 26

Utawareru mono (うたわれるもの?, Ce qui est chanté ou Ce qui est admiré ou Ce qui est stipulé[1]) est un anime japonais en 26 épisodes réalisé par Tomoki Kobayashi, animé par Oriental Light and Magic et diffusé entre le 3 avril 2006 et le 25 septembre de la même année sur Asahi Broadcasting et Chiba TV, puis sur TV Saitama (début le 8) et TVK (début le 9).

Utawareru mono est l'adaptation d'un jeu vidéo sorti sur PC (Windows, 2002) et PlayStation 2 (2006). À mi-chemin entre la nouvelle graphique et le tactical RPG, il présentait un certain nombre de scènes hentai, totalement absentes de l'adaptation.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Histoire contemporaine aux personnages[modifier | modifier le code]

Un homme, la trentaine, se réveille dans une maison inconnue. Ayant tout oublié de son passé si ce n'est l'image d'un animal à la gueule de feu, il se découvre un masque collé à son visage dans un village campagnard qui vit sous des menaces multiples. Et choses particulières, les habitants ont des oreilles d'animaux et les femmes arborent une longue queue soyeuse qui semble faire partie de leur corps (personnages de type kemonomimi). Hakuoro tente donc de se faire sa place dans ce village et d'aider Eruruu, sa petite sœur Aruruu et leur grand-mère Tusukuru qui l'ont accueilli et lui ont donné les affaires du défunt père des jeunes filles.


Après avoir réglé le problème d'une bête qui terrorisait le village, celui-ci se révolte contre l'odieux seigneur, s'attirant les foudres d'Inkara, le roi de Kenashi Kōru Pe.

Le passé de Hakuoro[modifier | modifier le code]

Au cours de notre époque actuelle (début du XXIème siècle), un expédition archéologique déterre un mystérieux fossile, celui d'une créature défigurée. Ce que ne savent pas les scientifiques, c'est qu'il s'agit en réalité du corps d'un dieu oublié connu sous le nom de Witsuarunemitea. Alors que l'un d'entre eux s'interroge, son supérieur le rejoint dans le laboratoire, et après une discussion animée, l'abat pour s'assurer de son silence. Alors que l'homme meurt, son sang, entrant en contact avec le fossile, réveille l'ancien dieu.

Witsuarunemitea voit une occasion dans l'homme mourant: il lui propose un pacte, lui accordant la vie, moyennant de pouvoir disposer de son corps, ce qui permet enfin à Witsuarunemitea de goûter au sommeil auquel il aspire. Le temps passe, et l'homme-dieu est cryogénisé.

Witsuarunemitea toujours lié à lui sous la forme d'un masque qu'il ne peut enlever, l'archéologue se réveille dans un lointain futur. Il se trouve dans un complexe scientifique souterrain, dans lequel il est étudié comme spécimen humain ancien. Il apprend des chercheurs que l'humanité est devenu incapable de survivre à l'air libre, ce qui pousse les derniers survivant à vivre sous terre.

Mizushima, l'un des chercheurs, est assigné au chevet de l'archéologue, baptisé Iceman. Lorsque l'équipe découvre qu'Iceman peut survivre aux bactéries de la surface, ils décident d'exploiter son ADN et de reproduire les caractéristiques revigorantes de son masque. Sont ainsi créés des nombreux cobayes, rarement viables, dont les numéros 3510 et 63. L'expérience 3510 est une belle jeune femme, baptisé Mikoto par Iceman, et l'expérience 63, une jeune femme dotée d'ailes noires, est baptisée Mutsumi.

Le projet scientifique rencontre cependant des difficultés, et il est décidé de recongeler Iceman. Mizushima lui offre alors de s'enfuir, et lui confie la clé du complexe. Iceman fuit le complexe avec Mikoto, dont il est tombé amoureux, et qui lui donne une fille. Entre temps, cependant, les chercheurs, équipés de tenues NRBC, donnent la chasse à Iceman et le retrouvent. Mikoto est disséquée pour les besoins de leur recherches, et la rage d'Iceman réveille Witsuarunemitea.

Witsuarunemitea détruit la majeure partie du complexe. Pour punir les chercheurs de leur recherche d'immortalité sans scrupule, il les transforme en blogs gélatineux immortels. Lorsque sa rage atteint son paroxysme, il se scinde en deux entités: l'une cherche à détruire et l'autre qui cherche à être détruite.

Mutsumi apparait soudainement, et renforcée par le sang divin de Witsuarunemitea, elle scelle les deux moitiés. Entretemps, les cobayes viables qui se sont échappés repeuplent lentement la terre, et l'Homo Sapiens Sapiens disparaît. Le complexe est scellé et son emplacement est simplement connu comme la terre sacrée de Witsuarunemitea.

Bien plus tard, une modification de la terre réveille les deux entités, qui commencent aussitôt à s'affronter: la moitié destructive veut renforcer la sélection naturelle en multipliant les guerres, tandis que l'autre tente de promouvoir la coopération et l'entraide. Les deux moitiés sont durement blessées dans la bataille. La moitié bénéfique, qui conserve le corps de l'archéologue est découverte par Eruru, tandis que la moitié maléfique passe un pacte et fusionne avec Dii.

Personnages[modifier | modifier le code]

Hakuoro (ハクオロ)

Homme ayant la trentaine, retrouvé grièvement blessé aux abords du village, il s'intègre dans la famille d'Erurū. Signe particulier, il porte un masque qui lui recouvre la partie supérieure du visage et qu'il ne peut pas enlever. Il se révèle bon combattant (il se bat à l'aide d'un éventail d'acier que lui a légué Tusukuru) et malgré son amnésie il est très cultivé pour le lieu et apprend par exemple aux villageois le principe de l'engrais. Ayant reçu le nom du père d'Erurū et d'Arurū, il se comporte comme tel, protecteur, réconfortant. Suivant une destinée hors du commun, il va renverser l'actuel empereur, Inkara, puis mener une succession de batailles afin de défendre son royaume nouvellement fondé. Il ralliera de nombreuses personnes à sa cause, dont Benawi, Touka et Karura. Vers la fin de la série, on apprendra qu'il est en fait la réincarnation de Watsurinemitea, le dieu de la destruction.

Erurū (エルルゥ)

Orpheline de père et de mère, elle est élevée avec sa petite sœur par leur grand-mère, Tusukuru. Douce, elle a appris de celle-ci un peu de médecine. Son nom vient d'une légende contant l'histoire d'une jeune fille offerte en offrande à la forêt, et qui finit par devenir une part d'elle sous la forme d'une fleur (dont la variété porte ce nom). Elle est amoureuse d'Hakuoro depuis leur 1ere rencontre.

Arurū (アルルゥ)

Sœur d'Erurū, nommée par le nom de la sœur de l'Erurū légendaire, elle est troublée par l'arrivée d'Hakuoro, qui ressemble beaucoup à son père. Elle l'appellera rapidement Papa et apprivoisera Mukkuru, l'enfant de la bête Mutikapa, lui servant de mère de remplacement. Elle se bat généralement sur le dos d'un tigre blanc géant, Mukkuru, protégeant les arrières d'Hakuoro. Lourdement blessée, elle est sauvée par Witsuarunemitea à qui Erurū a offert son âme en échange.

Tusukuru (トゥスクル)

Chef du village, elle pratique une médecine artisanale, élève Erurū et Arurū et soignera Hakuoro

Oboro (オボロ)

Jeune homme de bonne condition, vivant dans un château tenu inconnu près du village, il est fier, bon combattant mais trop sûr de lui. Possessif, il fait tout pour protéger sa sœur, Yuzuha, qui est malade de naissance (elle souffre, entre autres, de cécité) et sujette à des malaises cardiaques. Oboro se bat à l'aide de deux katanas aiguisés qu'il porte à la ceinture. C'est un virtuose du combat à deux armes.

Dorii et Guura (ドリィ・グラァ)

Ces jumelles sont les serviteurs d'Oboro. Ce sont des expertes du combat à distance et des archers aguerris. Elles sont capables de tirer plus de 5 flèches simultanément et d'abattre un ennemi à plus de 100 m. Tout comme Oboro, à qui elles vouent une admiration et une loyauté sans limite, elles suivent Hakuoro dans ses aventures.

Yuzuha (ユズハ)

Elle est la sœur d'Oboro. De naturel calme et sensible, elle reste la plupart du temps enfermée dans le palais d'Hakuoro, bien qu'elle aille parfois prendre l'air en compagnie de Camyu et Arurū. Elle est très compréhensive et ressent les émotions des gens qui lui sont proches.

Benawi (ベナウィ)

Chef des samouraïs, guerrier d'exception. Auparavant général d'Inkara, il jurera fidélité à Hakuoro après que celui-ci lui aura laissé la vie sauve. Benawi reconnaîtra en lui un homme d'exception, contrairement à son ancien maître. Benawi est un spécialiste du combat à la lance. Il manie une lourde hallebarde de guerre et fait des ravages dans les rangs ennemis.

Kuro (クロウ)

Lieutenant sous les ordres direct de Benawi, il est plutôt considéré comme son ami. Il a juré fidélité à Hakuoro et reconnaît parfaitement son autorité et ses qualités d'Empereur et de chef de guerre. Kuro est un cavalier aguerri qui se bat avec une épée longue à double tranchant.

Ulthury (ウルトリィ)

Princesse de l'Onkami Yamukai, elle a le pouvoir de sceller les gens et de contrôler la gravité et l'espace-temps. Elle part souvent en visite dans les pays en crise ou en développement afin de les aider du mieux possible. Elle passe un pacte avec Hakuoro, scellant leur amitié réciproque. Elle est une diplomate née et une puissante magicienne.

Camyu (カミュ)

C'est la sœur d'Ulthury. Princesse cadette de l'Onkami Yamukai, elle possède à peu près les mêmes pouvoirs que sa sœur. Elle devient très amie avec Yuzuha et Aruru, avec qui elle fait les 400 coups dans le palais d'Hakuoro. Personnage tendre et affectueux, Camyu déteste se battre. Elle est en partie possédée par Mutsumi, l'âme de la fille de Watsurinemitea. Signe particulier, Camyu est la seule Yamukai à avoir des ailes noires.

Karura (カルラウアツゥレイ)

Son vrai nom est Karurawatsurei. Elle est la princesse de Na Tunk, mais a fui son pays à la suite de l'attaque du château par des marchands d'esclaves afin de sauver son frère cadet. Karura est douée d'une force extraordinaire et d'une impressionnante résistance à l'alcool... Malgré ses airs de jeune fille effarouchée, elle possède une nature douce et fleur bleue. Elle a tendance à ne jamais recevoir d'ordre de qui que ce soit : elle ne reconnaît qu'un seul homme pour maître, le seigneur Hakuoro. Karura lui a juré fidélité pour l'éternité et joue les gardes du corps quand l'empereur part en guerre. Elle manie une épée incroyable qui pèse plusieurs dizaines de kilos et qui mesure pas loin de 2 m. Elle a été spécialement conçue pour ne pas s'ébrécher, se fendre ou se tordre. Ses principaux loisirs sont de découper des ennemis (et, accessoirement, des portes et des pans de mur) ainsi que de boire du saké.

Touka (トウカ);

Touka est une guerrière de l'Evenkurugan, une race de talentueux épéistes aujourd'hui disparue. Elle manie le katana comme personne et le fait au nom de la justice. Se battant au départ contre Hakuoro, elle réalise ensuite qu'elle s'est fourvoyée. Elle se met alors sous ses ordres, lui assurant qu'il peut disposer de sa vie comme bon lui semble. Touché par sa loyauté, Hakuoro la prendra à son service et en fera une de ses plus proches amies. Elle et Karura sont parmi les meilleures guerrières du monde et leur rivalité va même jusqu'à savoir qui est la préférée d'Hakuoro...

Différences avec le jeu vidéo[modifier | modifier le code]

L'aspect physique de Dorii et Guura laisse volontairement le doute sur leur sexe. Dans la version PC et dans les suppléments du DVD américain, ces deux personnages sont présentés comme des hommes, alors que l'éditeur français de l'animé a préféré les considérer comme des femmes.

Pour Touka, son serment de fidélité implique aussi d'avoir un enfant avec Hakuoro. Elle échoue cependant: induite en erreur par Karura, elle pense qu'il lui faut boire la semence d'Hakuoro pour tomber enceinte.

Fécondée par le sang divin de Hakuoro, Yuzuha donne naissance à un enfant sain (il ne souffre pas de la maladie de sa mère).

À la fin du jeu, Oboro abdique, confiant la couronne à Benawi. Il part parcourir le monde pour le faire découvrir à l'enfant de Yuzuha. Dans la série d'animation il dit être trop jeune pour diriger et part donc en quête d'expérience, accompagné de Dorii et Guura.

Seiyuus[modifier | modifier le code]

Liste des épisodes[modifier | modifier le code]

No  Titre français Titre japonais Date de 1re diffusion
Kanji Rōmaji
01 Un invité indésirable 招かれざるもの Manekarezarumono
02 La colère de la gardienne de la forêt 荒ぶる森の王 Araburu Mori no Ō
03 Ambre pourpre 紫琥珀 Murasaki Kohaku
04 Le point de non-retour 戻れぬ道 Modorenu Michi
05 La fille de la forêt 森の娘 Mori no Musume
06 L'union fait la force 集う力 Tsudou Chikara
07 Invasion de la capitale 皇都侵攻 Kōto Shinkō
08 L'arbitre 調停者 Chōteisha
09 Tabou 禁忌 Kinki
10 La mercenaire 傭兵 Yōhei
11 Promesse éternelle 永遠の約束 Eien no yakusoku
12 Tourmente 動揺 Dōyō
13 Un combat souillé de sang 血塗られた戦い Chinurareta Tatakai
14 Ravages 戦禍 Senka
15 Fin du festin 宴の終わり Utage no Owari
16 Après la guerre 戦いの果て Tatakai no Hate
17 Un jeune empereur 幼き皇 Osanaki Ō
18 Forces de libération 解放軍 Kaihōgun
19 La séparation 決別 Ketsubetsu
20 Première campagne 初陣 Uijin
21 Le grand sceau 大封印 Daifūin
22 Un pacte funeste 忌まわしき契約 Imawashiki keiyaku
23 La place du cœur 心の在り処 Kokoro no arika
24 Le déclin d'un empire 滅びゆくもの Horobi yuku mono
25 Vestiges d'un rêve ancestral 太古の夢跡 Taiko no yumeato
26 Utawareru Mono - Celui que l'on chante うたわれるもの Utawarerumono

OST[modifier | modifier le code]

Musōka (Opening)[modifier | modifier le code]

  • Titre original : 夢想歌 (Le chant des rêves)
  • Chanté par Suara

Madoromi no rinne (Fin des épisodes 1 à 25)[modifier | modifier le code]

  • Titre original : まどろみの輪廻 (Sommeil du cycle éternel de la mort et de la vie)
  • Chanté par Eri Kawai
  • Composé et arrangé par Masumi Itō
  • Paroles de Aki Hata

Kimi ga Tame (Fin de l'épisode 26)[modifier | modifier le code]

  • Titre original : キミガタメ (Tu es la cause de tout)
  • Chanté par Suara

Références[modifier | modifier le code]

  1. par manque de kanji, il est impossible de choisir, mais le générique fait pencher pour le premier

Liens externes[modifier | modifier le code]