Université internationale Menéndez Pelayo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Université internationale Menéndez Pelayo
Devise Sapere aude
Nom original Universidad Internacional Menéndez Pelayo
Informations
Fondation  : Université internationale d'été de Santander
1949 : UIMP
Type Université publique
Régime linguistique Espagnol
Localisation
Coordonnées 43° 28′ 22″ N 3° 47′ 43″ O / 43.47277778, -3.79527778 ()43° 28′ 22″ Nord 3° 47′ 43″ Ouest / 43.47277778, -3.79527778 ()  
Ville Santander et Cantabrie
Pays Drapeau de l'Espagne Espagne
Direction
Recteur Salvador Ordóñez Delgado
Divers
Site web www.uimp.es/

L'université internationale Menéndez Pelayo (UIMP) (en espagnol Universidad Internacional Menéndez Pelayo) est une université espagnole dispensant des cours d'été et des cours de langue et de culture espagnoles pour les étrangers. Elle tient son nom du grand polygraphe et érudit Marcelino Menéndez y Pelayo.

Présentation[modifier | modifier le code]

Ernest Lluch i Martín fut son recteur de 1989 à 1995

Ses activités académiques traditionnelles se déroulent durant l'été boréal au Palais royal de la Magdalena à Santander, son siège emblématique, et les cours d'espagnol pour les étrangers ont lieu toute l'année universitaire sur la campus de Las Llamas, à proximité de l'université de Cantabrie.

L'UIMP délivre des masters dans différents domaines :

L'université Menéndez Pelayo donne également des cours dans ses centres d'enseignement de Barcelone, Valence, Séville, Grenade, Santa Cruz de Tenerife, La Corogne, Pontevedra, Cuenca, La Línea de la Concepción et Formigal.

Prix international Menéndez Pelayo[modifier | modifier le code]

Depuis 1987, l'université remet annuellement le Prix international Menéndez Pelayo (Premio Internacional Menéndez Pelayo). Parmi ses récipiendaires, figurent Octavio Paz (1987), Julio Caro Baroja (1989), Martí de Riquer (1990), Carlos Fuentes (1992), Fernando Lázaro Carreter (1994), Ernesto Sábato (1997), Mario Vargas Llosa (1999), Miguel León-Portilla (2001), Julián Marías Aguilera (2002), Mario Benedetti (2005) et Belisario Betancur Cuartas (2007).

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]