USS Shangri-La (CV-38)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
USS Shangri-La
Image illustrative de l'article USS Shangri-La (CV-38)
L'USS Shangri-La en 1970

Autres noms Tokyo Express
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Quille posée
Lancement
Armé
Statut Retiré du service actif le puis replacé le pour finalement être définitivement rayé des registres me et détruit en 1988
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur 271 m
Maître-bau 28 m
Vitesse 33 nœuds (61 km/h)
Autres caractéristiques
Chantier naval Chantier naval de Norfolk

L’USS Shangri-La (CV-38) était l'un des 24 porte-avions de classe Essex de l'United States Navy, construit au Norfolk Naval Shipyard. Il est en service de septembre 1944 à 1971.

Nom[modifier | modifier le code]

Contrairement à l'usage d'alors dans la marine américaine de nommer les navires d'après des batailles ou d'anciens noms de navire, le nom Shangri-La rappelle le raid de Doolittle, le premier bombardement américain sur le Japon. Répondant à la presse après ce raid, le président Roosevelt ne voulant pas révéler que les bombardiers lourds avaient réussi à décoller de l'USS Hornet, indiqua qu'ils étaient partis d'une base secrète nommée "Shangri-La", du nom de la terre de fiction lointaine du roman Lost Horizon de James Hilton.

Histoire du service[modifier | modifier le code]

Il participe à la Seconde Guerre mondiale sur le théâtre Pacifique avant d'être utilisé dans le cadre d'exercices militaires de l'OTAN pendant la guerre froide, opérant dans les Caraïbes et de participer à la guerre du Viêt Nam où il sera reconverti en navire de lutte anti-sous-marine en 1969.

Comme les autres porte-avions de la classe Essex maintenus en service après la Seconde Guerre mondiale, il subira d'importantes refontes dont l'installation d'un pont oblique.

Décommissionné en 1971, il est ferraillé en 1988.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :