USS Franklin (CV-13)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres navires du même nom, voir USS Franklin.
USS Franklin (CV-13)
Image illustrative de l'article USS Franklin (CV-13)
L'USS Franklin le

Autres noms « Big Ben »
Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Quille posée 7 décembre 1942
Lancement 14 octobre 1943
Armé 31 janvier 1944
Statut retiré le 17 février 1947
Caractéristiques techniques
Type Porte-avions
Longueur 267,21 m
Maître-bau 45 m
Tirant d'eau 9,40 m
Déplacement 36 500 t à pleine charge
Puissance 150 000 ch
Vitesse 33 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture 64-102 mm, pont d'envol 38 mm
Aéronefs 74 chasseurs, 15 bombardiers en piqué, 30 bombardiers-torpilleurs
Autres caractéristiques
Équipage 3 240 officiers et matelots

L’USS Franklin (CV-13) est un porte-avions de classe Essex de l’United States Navy.

Historique[modifier | modifier le code]

Mis en service à la fin du mois de janvier 1944, l'USS Franklin rejoignit le Task Group 58.2 pour participer à un raid contre les îles Bonin. En octobre 1944, lors d'une attaque contre l'archipel des Ryu-Kyu et Formose, un appareil s'écrasa sur le pont et deux jours plus tard une bombe le toucha au niveau de l'ascenseur, l'explosion tua 3 marins.

Les avions du Franklin prirent part le 24 octobre 1944 à l'attaque contre le cuirassé géant japonais Musashi lors de la bataille du détroit de Surigao. Quelques jours plus tard, le 30 octobre, lors du débarquement du golfe de Leyte, il affronte cinq kamikazes qui avaient réussi à franchir les chasseurs du groupe aéronaval. Les dégâts furent importants, 33 avions furent détruits à bord lors des incendies qui s'en suivirent et l'on dénombra 56 morts et 60 blessés.

Le navire après l'attaque le 19 mars 1945.

Réparé, il ne reprit le service qu'en février 1945. Alors qu'il participe à l'assaut contre l'île de Kyushu depuis la veille, il est touché le 19 mars 1945 par deux bombes de 250 kg lâché lors d'une audacieuse attaque de deux appareils nippon Yokosuka D4Y Suisei, il est alors très vulnérable (rempli d’appareils armés et en train de faire le plein de carburant). Sur l'instant les dégâts étaient peu importants et ne menaçaient pas les capacités opérationnelles du navire, quelques avions prirent néanmoins feu et les explosions secondaires se révèlent elles dévastatrices manquant de le faire chavirer ; mais le contrôle des feux par les équipes incendie et le blindage du hangar protègent les stocks de munitions et le système de propulsion du navire. Malheureusement, aspiré par le système de ventilation, un nuage mortel de vapeurs toxiques se répandit dans les coursives du porte-avions et provoqua la mort de 724 hommes, 265 autres furent blessés. Il réussit à rentrer à New York, et ne reprit pas le service actif. Il fut versé dans la réserve en 1947.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :