USS Charleston (C-2)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir USS Charleston.
USS Charleston
Image illustrative de l'article USS Charleston (C-2)

Histoire
A servi dans Pavillon de l'United States Navy United States Navy
Quille posée 20 janvier 1887
Lancement 19 juillet 1888
Armé 26 décembre 1889
Statut 2 novembre 1899
Caractéristiques techniques
Type Croiseur protégé
Longueur 97,53 mètres
Maître-bau 14,02 mètres
Tirant d'eau 6,33 mètres
Déplacement 3 730 tonnes (pleine charge : )
Propulsion 2 machines à vapeur (chaudières)
Puissance 7 500 ch
Vitesse 19 nœuds
Caractéristiques militaires
Blindage ceinture =50 mm
pont= 50 mm
kiosque = 50 mm
Armement 2 × 203 mm
6 × 152 mm
4 × 57 mm (DCA-Hotchkiss)
2 × 47 mm (DCA-Hotchkiss)
2 × 37 mm (DCA)
4 tubes lance-torpilles (356 mm)
Rayon d'action 7 477 miles à 10 nœuds (600 tonnes de charbon)
Autres caractéristiques
Équipage 300 (officiers, officiers mariniers, quartiers maîtres et matelots)
Chantier naval Union Iron Works - San Francisco Drapeau des États-Unis États-Unis

Le second USS Charleston (C-2) était un croiseur protégé de l’US Navy. Il fut construit sur les chantiers de l'Union Iron Works de San Francisco (États-Unis) dans les années 1880.
Il fut le second croiseur à avoir une immatriculation de coque, lancé le 19 juillet 1888 sous le parrainage d’A.S. Smith.

Conception[modifier | modifier le code]

Manquant d'expérience dans la construction de croiseurs en acier, la conception en a été confiée à la société britannique Armstrong Whitworth de Newcastle upon Tyne, mais la construction a été effectuée par un chantier naval américain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pacifique (1890-1896)[modifier | modifier le code]

L'USS Charleston a quitté Mare Island Naval Shipyard en baie de San Francisco le 10 avril 1890 pour rejoindre l'escadre du Pacifique en tant que navire amiral. Il transporta la dépouille du roi du Royaume d'Hawaï David Kalakaua d'Honolulu à San Francisco. Entre le 8 mai et 4 juin 1891, il a pris part à la recherche du vapeur chilien Itata qui avait fui San Diego, en violation des lois américaines sur la neutralité pendant la Guerre civile chilienne de 1891. Entre le 19 août et le 31 décembre 1891, Le Charleston croisa en Extrême-Orient en tant que navire amiral de l'escadre d'Asie. Puis il rejoint l'escadre du Pacifique en 1892 en faisant escale dans un certain nombre d'escale dans les ports d'Amérique du Sud.
Le Charleston est arrivé à Hampton Roads en Virginie, le 23 février 1893. De là, il a participé avec les autres navires américains et étrangers à la Revue Navale internationale de New York le 26 avril 1893 faisant partie de l'Exposition universelle de 1893 de Chicago. Il eut à son bord le Président des États-Unis Grover Cleveland pour cette occasion.

Durant l'été 1893, le Charleston part en patrouille sur la côte orientale de l'Amérique du Sud pour protéger les intérêts américains au cours de la révolution brésilienne. Après une escale à Montevideo, en Uruguay, il rentre à San Francisco le 8 juillet 1894 pour se préparer à un retour en stationnement en Asie jusqu'au 6 juin 1896. Il appareille de Yokohama pour San Francisco où il est mis en réserve dès le 27 juillet 1896.

Guerre hispano-américaine (1898-1899)[modifier | modifier le code]

Dès le déclenchement de la guerre américano-espagnole, le Charleston est vite remis en service dès le 5 mai 1898. Seize jours plus tard, il part pour Honolulu, où il est rejoint par trois paquebots affrétés comme transporteur de troupes, dont le City of Peking (en).

Le Charleston est envoyé à l'île de Guam pour y hisser le drapeau américain sur Guam, alors possession espagnole. Au lever du jour du 20 juin, le convoi arrivé au large de l'extrémité nord de Guam. Il va patrouiller au port d'Hagåtña puis à Apra Harbor. Il tire un coup de semonce vers le fort de Santa Cruz. Presque aussitôt, un bateau chargé de membres des autorités espagnoles vient pour s'excuser de n'avoir plus de poudre à canon pour retourner le salut supposé. Ils apprennent stupéfaits de l'état de guerre actuel, et que les navires américains sont venus pour investir l'île. Le lendemain, la reddition de l'île est reçue par une compagnie de débarquement envoyé à terre du Charleston. Le gouverneur espagnol et la garnison de l'île de 69 soldats sont faits prisonniers.

Le Charleston rejoint alors la flotte de l'amiral George Dewey dans la baie de Manille. le 30 juin 1898 pour renforcer la flotte du blocus de la bataille de la baie de Manille du mois précédent.
Le Charleston participe au bombardement final du 13 août qui a entraîné la reddition de la ville de Manille. Il restera aux Philippines de 1898 et 1899, bombardant les positions des insurgés et débarquant les troupes à terre, jusqu'à la dernière expédition navale pour capturer Subic Bay en septembre 1899.

Perte en 1899[modifier | modifier le code]

L'USS Charleston s'est échoué sur un récif au nord l'île de Luçon, le 2 novembre 1899. Trop endommagé pour être renfloué, il a été abandonné par son équipage, qui a établi son campement sur une île voisine. Le 12 novembre, la canonnière USS Helena (PG-9) est arrivé pour sauver les naufragés.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]