Tristan da Cunha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tristan da Cunha (homonymie) et Acunha.
Illustration représentant Tristan da Cunha.

Tristan da Cunha (en portugais Tristão da Cunha) (né v. 1460 - mort en 1540) était un navigateur portugais du XVIe siècle, qui participa aux premières grandes expéditions portugaises.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1506, il navigue avec Afonso de Albuquerque, au cours du voyage où celui-ci prend, pour le compte du Portugal, l'îlot de Socotora (Socotra) à l'entrée de la Mer Rouge et, en 1507, Ormuz à l'entrée du Golfe Persique, verrouillant ainsi les voies maritimes arabes du long de l'Afrique. Envoyé en Inde, par le roi Emmanuel Ier le Fortuné, au secours de Francisco de Almeida, il a exploré les côtes du Mozambique et de Madagascar, et naviguant du Brésil vers le Cap de Bonne-Espérance, découvert, dans l'Atlantique Sud à 2 000 km de Sainte-Hélène et 2 800 km des côtes de l'Afrique du Sud, les îles qui portent maintenant son nom (Archipel Tristan da Cunha). Il ne put même pas y aborder en raison d'une tempête.

En 1508, il transporta en Inde le vice-roi Albuquerque, et se signala dans cette contrée par son courage.

Il fut, en 1514 choisi comme ambassadeur extraordinaire à Rome, pour faire hommage au pape Léon X des nouvelles conquêtes des Portugais, et à son retour il fut nommé membre du conseil intime de la couronne.

Tristan da Cunha dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Tristan d'Acunha est le héros de l'opéra "Jessonda" de Louis Spohr (1823).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]