Tlatelolco

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

19° 27′ 03.9″ N 99° 08′ 15″ O / 19.451083, -99.1375

Plan de la zone archéologique de Tlatelolco.
Place des Trois Cultures.
En haut à gauche de cette page du Codex Mendoza consacrée aux conquêtes d'Axayacatl, la représentation de la chute de Tlatelolco est surmontée de la retranscription phonétique de l'époque («Tlatilulco»), en écriture latine, du nom de cet altepetl.

Tlatelolco est un quartier de Mexico, situé dans la délégation de Cuauhtémoc (DF). Il est centré autour de la place des Trois Cultures avec d'un côté le soubassement d'une pyramide aztèque, le Temple de Santiago du XVIIe siècle, et un ensemble de bâtiments modernes du ministère des affaires étrangères du Mexique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, Tlatelolco aurait été fondée en 1357 par un groupe de dissidents aztèques sur un ilôt juste au nord de Tenochtitlan. Il ressort des fouilles archéologiques que le site est plus ancien d'environ un siècle. Il faut sans doute voir là une manipulation historique de la part des Mexica/Tenochca (habitants de Mexico Tenochtitlan), qui souhaitaient affirmer ainsi la primauté de leur ville, dont la date traditionnelle de fondation est 1325. Les relations entre les deux villes furent toujours orageuses. Défaite par sa voisine en 1473, Tlatelolco se vit imposer un gouverneur militaire mexica et le paiement d'un tribut.

À la veille de la conquête espagnole, c'était le quartier du marché de la capitale Tenochtitlan, probablement l'un des plus vastes des Amériques. D'après le Conquistador Bernal Díaz del Castillo, il était plus grand que tous ceux qu'il avait vu, y compris à Venise et à Constantinople.

Quand les conquistadores menés par Hernán Cortés entreprirent le siège de Tenochtitlan, qu'ils conquirent et rasèrent quartier par quartier, les Aztèques conduits par Cuauhtemoc furent finalement encerclés à Tlatelolco, où ils livrèrent leur dernier combat pour subir une défaite et être massacrés avec leur famille, quarante mille au total, le 13 août 1521.

En 1967, le traité de Tlatelolco fut ouvert pour la signature dans le but d'établir une zone libre d'armes nucléaires en Amérique latine et aux Antilles. Depuis, tous les pays de la région ont signé et ratifié le traité.

Le 2 octobre 1968, la place fut la scène du second massacre de Tlatelolco, dans lequel plus de trois cent personnes qui manifestaient furent tués en affrontant l'armée et la police.

L'ensemble immobilier de logement Nonoalco-Tlatelolco contient un carillon de 47 cloches. À 125 m, c'est la tour à carillon la plus haute du monde.

Liens externes[modifier | modifier le code]