Pyramide du Soleil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

19° 41′ 32″ N 98° 50′ 37″ O / 19.692355, -98.843608 ()

La pyramide du Soleil de Teotihuacan.

La pyramide du Soleil est l'édifice le plus grand de Teotihuacan et un des plus grands de Mésoamérique. Elle est située sur la chaussée des morts, entre la pyramide de la Lune et la Ciudadela, à côté de la grande montagne du Cerro Gordo. La pyramide fait partie d'un vaste complexe situé au cœur de l'antique cité. Contrairement à ce que croyait Bernardino de Sahagún, l'inventeur de son nom[1], elle n'était pas dédiée au culte d'une divinité du Soleil mais à celui d'un dieu de la pluie[2].

Architecture[modifier | modifier le code]

La construction a débuté lors de la phase Tzacualli (1-150 après J.C.), épisode durant lequel Teotihuacan commence à s'imposer comme la ville majeure de Mésoamérique.

Elle mesure 65 mètres de hauteur selon l'INAH[3],[2],[4] et Laurette Séjourné[5], mais selon le géomètre Mark Reynolds la hauteur exacte est de 233,5 pieds (soit environ 71 mètres)[6].

Son cœur est fait d'adobe et elle était couverte de peintures sur stuc.

Son escalier monumental comporte 245 marches[7].

En 1971, de nouvelles fouilles et des études mettent en évidence une grotte sous la pyramide. Dans cette grotte, quatre portes sont disposées comme les pétales d'une fleur. La grotte est accessible via un puits de sept mètres de longueur se trouvant au pied de l'escalier monumental de la pyramide.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Laurette Séjourné, Teotihuacan, capital de los Toltecas, Siglo XXI,‎ 1994, 289 p. (ISBN 9682319226).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Robot capta primeras imágenes de túnel teotihuacano », sur inah.gob.mx, INAH (consulté le 11 février 2012).
  2. a et b « Hallan ofrenda originaria de Pirámide del Sol », sur inah.gob.mx, INAH,‎ 13 décembre 2011 (consulté le 11 février 2012).
  3. « Pirámide del Sol, todavía un enigma para arqueólogos », sur inah.gob.mx, INAH,‎ 1er octobre 2010 (consulté le 11 février 2012).
  4. « Acrópolis de Toniná, de las más grandes de Mesoamérica », sur inah.gob.mx, INAH,‎ 10 mai 2010 (consulté le 11 février 2012).
  5. Séjourné 1994, p.69.
  6. Mark Reynolds, « A Comparative Geometric Analysis of the Heights and Bases of the Great Pyramid of Khufu and the Pyramid of the Sun at Teotihuacan », Nexus Network Journal, Birkhäuser, vol. 1 (1999), pp. 87-92.
  7. « Alcalde de EU, en Teotihuacan », sur inah.gob.mx, INAH (consulté le 11 février 2012).