Thyreophora

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Thyréophores (du nom scientifique Thyreophora, signifiant « porteurs de bouclier ») sont un sous-ordre de dinosaures ornithischiens. Herbivores quadrupèdes, leur dos était cuirassé par des plaques osseuses, des piques ou des éperons. Ils ont vécu du début du Jurassique jusqu'à la fin du Crétacé. Selon les familles, leurs tailles variaient entre 1 et 10 mètres.

Description[modifier | modifier le code]

Parmi les ornithischiens, les thyréophores constituaient un groupe assez primitif, dont les mâchoires étaient moins complexes que celles des marginocéphales et des ornithopodes. On compte deux principales familles de thyréophores :

  • les stégosauriens. Quadrupèdes dotés de membres puissants, leurs hanches étaient largement plus hautes que leurs épaules. En plus de leurs plaques et piquants dorsaux, la queue portait également deux paires d'épines. La tête basse abritait un cerveau "primitif". La coordination des membres inférieurs et de la queue était assurée par un autre centre nerveux (que l'on a parfois qualifié à tort de « deuxième cerveau » puisqu'il s'agit du simple renflement de la moelle épinière que possèdent tous les vertébrés au niveau des membres postérieurs). Ils ont principalement vécu à l'époque du jurassique, bien que certains se soient perpétués jusqu'au Crétacé. (voir stégosaure)
  • les ankylosauriens. Ayant des membres postérieurs plus courts que ceux des stégosauriens, leur cou, dos et flancs étaient également cuirassés de clous, de plaques osseuses ou cornées. Pour certains, la queue était terminée par une sorte de massue. D'autres portaient de longs piquants sur les épaules. Ils remplacèrent les stégosauriens au début du Crétacé et vécurent jusqu'à la disparition de tous les dinosaures. (voir Euoplocephalus)

Avant l'apparition de ces deux familles, un autre thyréophore a vécu lors du jurassique inférieur. Le scélidosaure, animal de 4 mètres de long, avec une petite tête et un dos couvert d'épines. Il s'agit donc d'un thyréophore basal, proche de l'ancêtre commun aux stégosauriens et ankylosauriens.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. B. F. Nopcsa. 1915. « Die dinosaurier der Siebenbürgischen landesteile Ungarns ». Mitteilungen aus dem Jahrbuche der Kgl. Ungarischen Geologischen Reichsanstalt 23:1-24.