Takht-i-Bahi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ruines bouddhiques de Takht-i-Bahi et vestiges de Sahr-i-Bahlol *
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial de l'UNESCO
Statue du Bouddha de Takht-i-Bahi
Statue du Bouddha de Takht-i-Bahi
Coordonnées 34° 19′ 15″ N 71° 56′ 45″ E / 34.32083, 71.9458334° 19′ 15″ Nord 71° 56′ 45″ Est / 34.32083, 71.94583  
Pays Drapeau du Pakistan Pakistan
Subdivision Khyber Pakhtunkhwa
Type Culturel
Critères (iv)
Numéro
d’identification
140
Zone géographique Asie et Pacifique **
Année d’inscription 1980 (4e session)
* Descriptif officiel UNESCO
** Classification géographique UNESCO

Takht-i-Bahi (aussi orthographié Takht Bhai, Takhtbhai, Takht Bahai...) est un site historique dans le district de Mardan, dans la province de Khyber Pakhtunkhwa de Pakistan. Il contient les ruines d'un célèbre monastère bouddhiste du Ier siècle ; ce site est sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1980. Son nom signifie « trône de la source » : de « takht », trône, et « bahi », eau ou source, en perse et ourdou. Il fut ainsi nommé parce qu'il est situé sur une colline (le « trône ») ainsi que près d'un ruisseau (la « source »).

Les environs étant très fertiles, la région est presque entièrement dévouée à l'agriculture, dont la culture du tabac, le blé et la canne à sucre. La première sucrerie d'Asie y fut construite par les Britanniques, près du monastère.

Le complexe de Takht-i Bahi comprend quatre secteurs principaux :

  • La cour des stūpa avec un regroupement de stūpa autour du stūpa principal orné de représentations du Buddha
  • un ancien ensemble monastique comprenant des cellules pour les moines, une cour, un réfectoire et une salle de réunion
  • une zone de sanctuaire autour d'un stūpa
  • un complexe monastique tantrique

Annexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]