Sylvie Faucheux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Faucheux (homonymie).

Sylvie Faucheux

Naissance (53 ans)
20e arrondissement de Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Diplôme
Profession Universitaire
Activité principale Administratrice du Pôle de recherche et d'enseignement supérieur UPGO
Autres activités
Formation

Sylvie Faucheux, née le dans le 20e arrondissement de Paris[1] le [2], est une universitaire et femme politique française, spécialiste de l’économie de l’environnement et du développement durable. Elle fut présidente de l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines de 2002 au . Elle est aujourd'hui administratrice du Pôle de recherche et d'enseignement supérieur UPGO qui réunit 16 établissements d'enseignement supérieur de l'ouest de l'Ile-de-France. Elle est nommée rectrice de l’académie de Dijon lors du conseil des ministres du 17 octobre 2012. Elle est remerciée de son poste de rectrice en février 2014 [3] [4]

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Sylvie Faucheux suit tout d'abord une formation en sciences économiques et économétrie à l’université Paris-1 Panthéon-Sorbonne avant de soutenir en 1990 sa thèse de doctorat en économie de l’environnement et des ressources naturelles au sein de la même université.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Jeune diplômée, elle est embauchée comme maître de conférences à l’université Paris-I[5]en 1991. Quelques mois plus tard, elle devient enseignante à l’université du Maine[6] avant d'être nommée professeur à l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines en 1994, poste qu'elle occupe toujours depuis cette date. En 1995, elle fonde et dirige le centre d’économie et d’éthique pour l’environnement et le développement durable[7], qui devient en 2002 une unité mixte de recherche entre l’UVSQ et l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

Elle est également à l'origine de la fondation partenariale Fondaterra (Institut européen pour le développement durable)[8]. Elle préside l’European association for ecological economics de 1994 à 1998 avant de devenir membre du bureau de l’International society for ecological economics. De 1994 à 2001, elle est membre du forum consultatif européen sur l’environnement et le développement durable auprès de la présidence européenne. Elle prend ensuite la responsabilité du groupe de travail sur le changement climatique.

Activités politiques[modifier | modifier le code]

Parallèlement à ses activités universitaires, elle a été candidate PS aux législatives pour la première circonscription des Yvelines en juin 2007[9].

Présidence de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines[modifier | modifier le code]

En décembre 2002, elle est élue présidente de l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle est réélue[10] en 2008 pour un mandat de quatre ans jusqu'au , date à laquelle lui a succédé Jean-Luc Vayssière[11]. En complément de son activité principale, elle est membre du conseil supérieur de la recherche et de l’enseignement supérieur en France depuis 2002 et responsable, au sein de celui-ci, du groupe de travail sur le développement durable. Elle fait également partie du conseil scientifique de l'IRSTEA (anciennement CEMAGREF) depuis 2001.

Sa gestion de l'université de Versailles a été critiquée par la Cour des comptes[12], à l'occasion de la cessation de paiement partielle de l'Université de Versailles-Saint Quentin[13].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sylvie Faucheux est chevalier dans l’ordre des Palmes académiques[14] (promotion du ), chevalier dans l’ordre national du Mérite (décret du [15]), chevalier dans l’ordre national de la Légion d’honneur (promotion du [16]) et titulaire de la Marianne d’Or 2009 pour ses actions en faveur du développement durable.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Sylvie Faucheux, Jean-François Noël, Économie des ressources naturelles et de l'environnement, Armand Colin,‎ 1999, 320 p. (ISBN 2200214421)
  • Sylvie Faucheux, H. Joumni, Économie des changements climatiques, La découverte - slf,‎ 2005, 128 p. (ISBN 2707143820)
  • Sylvie Faucheux, Catherine Moulin, T.I.C. et développement durable, De Boeck,‎ 2010 (ISBN 2804103714)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Autres références[modifier | modifier le code]

  1. Who’s Who in France 2012, 2011
  2. Liste des candidats 2007, consulté sur site www.docstoc.com le 22 février 2012
  3. http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/la-rectrice-de-dijon-et-ancienne-presidente-de-l-universite-de-versailles-saint-quentin-sylvie-faucheux-evincee.html
  4. http://www.mediapart.fr/journal/france/070314/versailles-saint-quentin-lincroyable-descente-aux-enfers-dune-universite
  5. [PDF]Sylvie FAUCHEUX, consulté sur site sylviefaucheux.blogspirit.com le 22 février 2012
  6. Sylvie Faucheux, consulté sur site www.persee.fr le 22 février 2012
  7. Sylvie Faucheux, consulté sur site www.editionsladecouverte.fr le 20 décembre 2011
  8. Sylvie Faucheux, consulté sur site www.energies-citoyennes.fr le 20 décembre 2011
  9. Sylvie Faucheux, consulté sur site www.educpros.fr le 20 décembre 2011
  10. « Fait du jour : Sylvie Faucheux réélue présidente de l’université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines », sur site www.uvsq.fr,‎ 1er février 2012 (consulté le 22 mai 2012)
  11. « Fait du jour : L'université de Versailles-St-Quentin en 2012 », sur site www.tvfil78.com,‎ 1er février 2012 (consulté le 9 février 2012)
  12. Article du Bien public
  13. Blog Le Monde, L’université Versailles-Saint-Quentin ne paye plus ses factures, Nathalie Brafman, 13 novembre 2013, http://enseignementsup.blog.lemonde.fr/2013/11/13/luniversite-versailles-saint-quentin-ne-paye-plus-ses-factures/
  14. FAUCHEUX Sylvie, consultée site www.cpu.fr le 20 décembre 2011
  15. Décret du 14 novembre 2005 portant élévation aux dignités de Grand'Croix et de Grand Officier, consulté sur site www.france-phaleristique.com le 20 décembre 2011
  16. Décret du 31 décembre 2009 portant promotion et nomination, consulté sur site www.legifrance.gouv.fr le 20 décembre 2011