Superpuissance émergente

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nations étant ou pouvant devenir des superpuissances au cours du XXIe siècle : le Brésil (pourpre), la Chine (rouge), le Japon (marron), les États-Unis (unique superpuissance actuelle, en jaune), l'Inde (vert), la Russie (orange) et l'Union européenne (bleu).

Une superpuissance émergente est un État ou une entité supranationale montrant le potentiel de devenir une superpuissance dans un avenir plus ou moins lointain.

Les États-Unis sont actuellement considérés comme la seule superpuissance - un terme employé par Zbigniew Brzezinski pour décrire un État avec une très forte influence sur le reste du monde, notamment dans les domaines d'influence que sont l'économie, le militaire, la technologie et le culturel[1]. Les États-Unis ont même été qualifiés d'hyperpuissance, par l’ancien ministre des Affaires étrangères (1997-2002) Hubert Védrine, en 1999[2].

Cependant, le déclin américain est sans cesse annoncé depuis la crise du dollar en 1971, l'échec du Viêt Nam (1975), la crise iranienne (1979) ou encore avec l'apparition de l'ouvrage de Paul Kennedy, Naissance et déclin des grandes puissances, en 1987 laissant entrevoir la disparition d'un monde unipolaire pour laisser place à celui d'une multipolarité[3] avec des puissances régionales, qui ont vocation ou non à devenir des puissances mondiales, comme de l'Union européenne ou encore du Japon, le retour de la Russie, l'émergence des trois géants que sont le Brésil, l’Inde et la Chine, cette dernière étant considérée comme étant plus proche d'avoir le statut de superpuissance que les autres[4].

Les superpuissances émergentes[modifier | modifier le code]

Plusieurs analystes prédisent l'émergence de pays ou organisations qui peuvent devenir des superpuissances dans les prochaines années. Tous ces pays ou organisations ont actuellement un impact important à l'échelle d'un continent, voire dans certains cas à l'échelle de la planète. On peut citer notamment :

Brésil[modifier | modifier le code]

Le Brésil est considéré par un certain nombre d'analystes comme une superpuissance émergente[5],[6].

Dans une conférence intitulée le Brésil comme une puissance mondiale émergente, Leslie Elliot Armijo a déclaré que «Le Brésil va bientôt monter en tant que première superpuissance d'Amérique latine". Selon Armijo, « le Brésil continue de se solidifier en tant que leader de sa région en lançant une série de projets d'intégration », ajoutant également que « en tant qu'acteur international, le Brésil a également pris une part plus importante de la politique mondiale en incrémentant sa présence déjà forte dans les initiatives économiques, comme le Fonds monétaire international et le G20 », affirmant que « le Brésil tire sa prééminence croissante de son régime démocratique solide et de son économie forte » et de conclure que « Bientôt, nous aurons deux superpuissances dans l'Hémisphère occidental. »[5].

Chine[modifier | modifier le code]

La Chine dispose aujourd'hui de l'une des plus fortes croissances économiques au monde. Elle a également la plus importante population au monde (plus de 1,3 milliard d'habitants en 2009), la plus grande armée (en nombre d'hommes) et dispose également de l'arme nucléaire depuis 1964. La Chine est membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies : ce qui lui confère une influence diplomatique très importante à l'échelle de la planète. Il s'agit actuellement de la deuxième puissance économique du monde, ayant dépassé le Japon au deuxième trimestre de l'année 2010[11]. Elle est une des trois puissances à avoir envoyé par ses propres moyens des hommes dans l'espace.

De plus en plus d'observateurs américains considèrent la Chine comme étant déjà une superpuissance ou à un niveau très proche d'une superpuissance[12],[13],[14].

Japon[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources. Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

Troisième économie mondiale à partir de 2010, le Japon avait connu après la 2e Guerre Mondiale, une période de boom économique qu'on a appelé le miracle économique japonais. Devenu 2e puissance mondiale dans les années 80, on le voyait déjà devenir première puissance mondiale (comme la Chine aujourd'hui). Mais c'était sans compter l'explosion de la bulle spéculative dans les années 90, qui avait fait entrer le Japon dans pratiquement deux décennies de stagnation économique. Cependant, les industriels japonais qui ont misé et le font toujours sur la recherche et développement maitrisent le marché des technologies de demain (comme la robotique, les véhicules hybrides...). De même, pratiquement tous les produits haute technologie ou électroménagers nécessitent des composants exclusivement produits par les Japonais (ainsi les technologies Apple sont à 1/3 japonais)[réf. nécessaire]. Le Japon est également de loin le pays qui produit le plus de brevets chaque année[réf. nécessaire]. Sur le plan militaire, depuis la période du premier ministre japonais Jun'ichirō Koizumi et la révision de l'article 9 de la Constitution qui interdisait au Japon d'avoir une armée, le Japon a pu officiellement se doter d'une armée d'auto défense (la Jieitai), très professionnalisée et moderne. Une armée qui est d'ailleurs en pleine expansion afin de contrer l'ascension militaire de la Chine aux côtés des États-Unis. Sur le plan culturel, le récent phénomène mangas répandu aujourd'hui à travers le monde et le plus grand intérêt pour les Jdrama (surtout en Amérique Latine et en Asie et à une certaine échelle en Occident) et la Jpop sont des preuves de l'ascension fulgurante du Japon dans le domaine de la culture. Ascension que l'on retrouve en peinture (émergence de jeunes peintres japonais, issus de la période du marasme économique, innovateurs), en couture (émergence de marques de mode japonaise de qualité), en architecture, en littérature (les romans de Haruki Murakami et bien d'autres) ou encore au cinéma (Takeshi Kitano, Hayao Miyazaki, Kinji Fukasaku, Hideo Nakata).

Inde[modifier | modifier le code]

L'Inde a la seconde population du monde, dispose de l'arme nucléaire et a une économie très active.

Russie[modifier | modifier le code]

La Russie est le plus grand pays au monde. Elle est membre du G8 et membre permanent du Conseil de sécurité des Nations unies. Elle possède également d'immenses ressources naturelles (gaz, pétrole). Elle possède le plus vaste arsenal nucléaire au monde avec plus de 16 000 têtes nucléaires dont 3 500 sont opérationnelles. Au cours de son histoire, l’URSS aura produit quelque 50 000 têtes nucléaires. Son économie devient de plus en plus forte, elle passe de la 11e, en 2007, à la 8e, en 2008 (PIB nominal).

Union européenne[modifier | modifier le code]

Si l'Union européenne (UE) parvient à additionner les qualités et les capacités de chaque État membre, l'UE peut être considérée comme une superpuissance au même titre que les États-Unis (à l'exception du domaine militaire). Néanmoins, elle est encore considérée comme une superpuissance émergente, puisqu'elle n'est pas encore totalement unifiée politiquement. Sur le plan international, la présence de grandes puissances, comme le Royaume-Uni, la France ou encore l'Allemagne, mais également celle des 25 autres pays de l'Union fait de l'UE la première puissance économique au monde. D'autres aspects jouent en faveur de l'Union européenne. La culture et le mode de vie européen trouvent écho dans le reste du monde. En ce qui concerne le programme PISA, huit des quinze premiers pays sont membres de l'UE, alors que tous les États de l'Europe de l'Ouest sont dans les trente premiers.

Ses deux principales faiblesses l'empêchant d'être une véritable superpuissance restent sa désorganisation en politique étrangère et sa défense, puisqu'il n'est pas rare que chaque État agisse d'abord dans ses propres intérêts et priorités. Néanmoins, elle reste très influente puisque deux postes permanents du Conseil de sécurité des Nations unies sont occupés par la France et le Royaume-Uni, deux États possédant l'arme nucléaire.

Il reste cependant un point noir pour l'avenir, l'Europe devrait être le seul continent à voir sa population diminuer[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Zbigniew Brzezinski, The Grand Chessboard : American Primacy and Its Geostrategic Imperatives (Trad. Le Grand Échiquier : l'Amérique et le reste du monde publié, chez Bayard), Basic Books,‎ 1997, « Aucune puissance ne peut prétendre rivaliser [avec les États-Unis] dans les quatre domaines clés — militaire, économique, technologique et culturel — qui font une puissance globale ».
  2. Hubert Védrine, L'hyperpuissance américaine, Fondation Jean Jaurès, 2000. Ainsi que Olivier Fraysse, Les États-Unis, hyperpuissance, La Documentation française, coll. Problèmes politiques et sociaux, 2000 ; Gérard Dorel, Atlas de l’empire américain. États-Unis : géostratégie de l’hyperpuissance, Autrement, 2006 ; Josef Josse, Überpower : The Imperial Temptation of America, W. W. Norton, 2006.
  3. Voir par exemple, Bertrand Badie, L'impuissance de la puissance. Essai sur les nouvelles relations internationales, Fayard, 2004.
  4. Sebastian Santander (sous la dir.), L’émergence de nouvelles puissances : vers un système multipolaire ? Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde, Mexique, Russie, France, Ellipses,‎ 2009 (ISBN 978-2-7298-5022-7).
  5. a, b et c http://cornellsun.com/section/news/content/2009/11/01/alumna-analyzes-brazil%E2%80%99s-emergence
  6. a et b Brazil is becoming an economic and political superpower
  7. (en) « Asian Superpower », Cable News Network,‎ 2001 (consulté le 17 juin 2009)
  8. (en) Anand Giridharadas, « India welcomed as new sort of superpower », The New York Times,‎ 21 juillet 2005 (consulté le 17 juin 2009)
  9. (en) Simon Hooper, « Russia: A superpower rises again », Cable News Network,‎ 13 décembre 2006 (consulté le 17 juin 2009)
  10. John McCormick, The European Superpower
  11. La Chine, deuxième puissance économique mondiale
  12. With Eye On Domestic Politics, Superpowers Meet
  13. The Stalemate Summit
  14. Yes, China Has Fully Arrived As A Superpower
  15. (fr) Perspectives démographiques mondiales - La Révision de 2004 [PDF]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]