Stanbridge Station

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stanbridge.
Stanbridge Station
Localisation de la municipalité dans la MRC de Brome-Missisquoi
Localisation de la municipalité dans la MRC de Brome-Missisquoi
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie
Comté ou équivalent Brome-Missisquoi
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Gilles Rioux
2013-2017
Constitution 21 mars 1889
Démographie
Gentilé s. o.
Population 356 hab. (2006)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 07′ 00″ N 73° 02′ 00″ O / 45.116672, -73.033338 ()45° 07′ 00″ Nord 73° 02′ 00″ Ouest / 45.116672, -73.033338 ()  
Superficie 1 811 ha = 18,11 km2
Divers
Code géographique 46030
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Stanbridge Station

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Stanbridge Station

Stanbridge Station est une municipalité canadienne du Québec, située dans la municipalité régionale de comté de Brome-Missisquoi et dans la région administrative de la Montérégie[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Son territoire est principalement en longueur et très peu large. Le ruisseau Corriveau coule en son centre, à 3 km à l'ouest de Bedford.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Territoire tout en longueur et aux dimensions restreintes dans le sens de la largeur, la municipalité de Stanbridge Station est parcourue par le ruisseau Corriveau qui coule en son centre, à 3 km à l'ouest de Bedford. Cette localité est née de l'avènement du chemin de fer dans le canton de Stanbridge, principal facteur de développement économique. La ligne Montreal and Vermont Junction arrivait en ces lieux en 1864. Dix-neuvième canton érigé au Bas-Canada, Stanbridge forme l'extrémité sud-ouest de l'Estrie et faisait l'objet d'une répartition en lots en 1801. Implantée dans la partie ouest du canton, Stanbridge Station recevait ses premiers colons au milieu du XIXe siècle, alors que les premiers habitants du canton arrivaient du Massachusetts dès 1796. Détachée de la municipalité du canton de Stanbridge en 1889, Stanbridge Station partage la même origine dénominative. Le constituant Station, qui figure également dans l'appellation du bureau de poste établi en 1866, souligne l'importance passée de la gare du chemin de fer qui desservait cet endroit. Cette ligne sera par ailleurs fermée en 1955. Les gens de l'endroit ont largement développé l'agriculture, ainsi que l'exploitation des fermes laitières et des cultures maraîchères comme fruitières. La population contemporaine de Stanbridge Station s'est enrichie culturellement grâce à la venue de gens d'Espagne, de France, de Suisse, de Belgique.

Source : http://www.toponymie.gouv.qc.ca/ct/toposweb/fiche.aspx?no_seq=60683, Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Activités[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Notre-Dame-de-Stanbridge Rose des vents
Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River N canton de Bedford
O    Stanbridge Station    E
S
Saint-Armand

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Stanbridge Station », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 13 mars 2011)

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]