Selected Ambient Works 85-92

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Selected Ambient Works 85-92

Album par Aphex Twin
Sortie 12 février 1992
Enregistré 1985 - 1992
Durée 74:20
Genre IDM, electronica
Producteur Richard D. James
Label Apollo Records (1992)
R&S Records (2006, réédition)

Albums par Aphex Twin

Selected Ambient Works 85-92, (souvent abrégé en SAW85-92 ou simplement SAW 1) est un album de musique électronique d'Aphex Twin (pseudonyme du musicien Richard D. James), sorti en 1992 sur le label Apollo Records, division ambient de R&S Records. Cet album est une compilation de morceaux d'ambient qui auraient été composés par James entre 1985 et 1992. Il s'agit du deuxième disque édité par James sous cet alias.

Histoire[modifier | modifier le code]

Si on en croit le titre de l'album, les plus vieux morceaux qu'il contient dateraient de 1985, ce qui voudrait dire que James avait 14 ans quand il les a enregistrés. La date de composition de chacun des morceaux n'étant pas précisée, il est impossible de vérifier ce fait.

Selon la légende[réf. nécessaire], les morceaux proviendraient d'une douzaine de cassettes de 90 minutes que James faisait circuler parmi ses amis avant qu'il ne signe sur un label. Au début des années 1990, James était DJ dans un club de Cornouailles, au Royaume-Uni. Selected Ambient Works 85-92 est le premier titre qu'il a signé sur un label important.

Une deuxième compilation est sortie en 1994 et s'intitule Selected Ambient Works Volume II (SAW 2 en abrégé). Il fait partie des 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie, ouvrage sorti en 2006 ; en 2012, il est encore considéré comme le meilleur album tous genres musicaux confondus par le webmagazine britannique Fact (en) pour des années 1990[1].

Pistes[modifier | modifier le code]

Liste[modifier | modifier le code]

  1. « Xtal » — 4:51
  2. « Tha » — 9:01
  3. « Pulsewidth » — 3:47
  4. « Ageispolis » — 5:21
  5. « i » — 1:13
  6. « Green Calx » — 6:02
  7. « Heliosphan » — 4:51
  8. « We Are the Music Makers » — 7:42
  9. « Schottkey 7th Path » — 5:07
  10. « Ptolemy » — 7:12
  11. « Hedphelym » — 6:02
  12. « Delphium » — 5:36
  13. « Actium » — 7:35

Samples[modifier | modifier le code]

La plupart des chansons utilisent des samples :

  • « Tha » présentent des extraits de conversations entre deux personnes (l'une d'entre elles étant peut-être James lui-même).
  • « Actium » sample ce qui semble être des chaussures couinant dans un hall.
  • « We Are the Music Makers » utilise une ligne de dialogue du film Charlie et la Chocolaterie (Willy Wonka & the Chocolate Factory) (Mel Stuart, 1971) : Gene Wilder disant « We are the music makers, and we are the dreamers of dreams » (« Nous sommes ceux qui faisons la musique et nous sommes ceux qui rêvons les rêves »). Ce sample est aussi utilisé par James sur « Schmart » (Joyrex J9ii) et sur « We Are the Music Makers (Hardcore Mix) » (Compilation) sous l'alias Caustic Window.
  • « Green Calx » contient plusieurs samples de RoboCop et un sample de « Fodderstompf » par Public Image Ltd.

Notes[modifier | modifier le code]

Sur les schémas électriques, « Xtal » est une désignation pour le crystal oscillator (mots anglais signifiant en français quartz oscillateur).

  • « Tha »

Venant de Samantha. Samantha Robinson, la femme que Richard D. James est supposé d'avoir volé à son ex-partenaire Tom Middleton (avec qui il a collaboré sur l'album Analogue Bubblebath). C'est elle qui a fait les photos de la pochette (Surfing on Sine Waves).

  • « Pulsewidth »

Largeur d’impulsion. Terme électronique désignant la durée durant laquelle le signal est haut dans les fréquences "carrées". Terme utilisé dans les ondulations et dans les choses telles que les servomoteurs.

  • « Ageispolis »

Aegis = égide, c'est une arme merveilleuse détenue par Zeus, offensive autant que défensive, symbole de la puissance souveraine. Polis = cité.

  • i

Depuis les débuts du langage Fortran, i est fréquemment utilisé en programmation informatique pour désigner des variables entières. C'est en particulier le cas lorsque l'on parcourt les éléments d'un tableau ou d'une liste.

  • « Green Calx »

Calx désigne la poudre qui reste après qu'un métal a été calciné ou le talon du pied. Calx est aussi une compagnie qui fabrique des composants semi-conducteurs.

  • « Heliosphan »

Le titre semble dériver de deux termes : Hélios, Dieu du Soleil dans la mythologie Grecque et phane qui signifie ressembler, avoir l'apparence de.

  • « Schottkey 7th Path »

Schottkey est un autre terme électronique. C'est un type spécial de semi-conducteur nommé d'après son inventeur. Ils sont utilisés dans les circuits logiques et les commutateurs d'alimentation électrique.

  • « Ptolemy »

Ptolémée (Ptolemy) était un astronome qui avait mis sur pieds la théorie du système géocentrique (ensuite désapprouvée par Copernic) selon laquelle la Terre serait le centre de l'univers.

  • « Delphium »

Soit c'est une fleur Delphinium, soit c'est un personnage d'une des œuvres de Plaute : Mostellaria (La Comédie du fantôme).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kiran Sande, Tom Lea, Joseph Morpurgo, Angus Finlayson, Mr. Beatnick, Tim Purdom, Robin Jahdi & Tam Gunn, « The 100 Best Albums of the 1990s », Fact,‎ 3 septembre 2012 (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]