Sangha (Mali)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Sangha.
Sangha
Administration
Pays Drapeau du Mali Mali
Région Mopti
Cercle Bandiagara
Maire Ali Dolo (Adéma-Pasj)
élu(e) en 2009[1]
Démographie
Population 32 513 hab. (2009)
Population précédent recensement 24 420 hab. (1998)
Taux de croissance annuel moyen 2.6 %
Géographie
Coordonnées 14° 28′ 00″ N 3° 19′ 00″ O / 14.466667, -3.316667 ()14° 28′ 00″ Nord 3° 19′ 00″ Ouest / 14.466667, -3.316667 ()  
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte administrative du Mali
City locator 14.svg
Sangha

Géolocalisation sur la carte : Mali

Voir la carte topographique du Mali
City locator 14.svg
Sangha

Sangha est une ville du Mali, commune du cercle de Bandiagara, dans la région de Mopti. Elle compte 23 131 habitants[réf. nécessaire], essentiellement de l'ethnie des Dogons. La commune regroupe 13 villages et est considérée comme la capitale culturelle du pays dogon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Administration[modifier | modifier le code]

Année Maire élu Parti politique
2004 Daniel Guirou US-RDA
2009 Ali Inogo Dolo Adéma-Pasj

Économie[modifier | modifier le code]

Depuis Bandiagara une piste, assez défoncée, mène au petit village de Sangha qui vit essentiellement de la culture de l'oignon.

Un hôtel accueille les touristes, ressource économique importante, qui viennent pour descendre la falaise où se trouvent les différents villages typiques dogons de la commune de Sangha (Kani-Kombolé, Endé, Dourou, Nombori, Tirelli, Yayé, Banani et Bongo).

Culture[modifier | modifier le code]

  • Le gros baobab au centre du village (arbre immense qui aurait 2 500 ans)[réf. nécessaire]
  • Les rites, danses et masques dogons.
  • Une partie du film de Souleymane Cissé, Yeelen, a été tournée à Sangha.


Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Informations sur les élus », sur Ministère de l’Administration territoriale et des Collectivités locales,‎ 12 août 2009 (consulté le 18 mars 2010)