Royaume de Corse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec République corse ni Royaume anglo-corse.

Royaume de Corse

17361738

Drapeau Blason

Hymne : Dio vi Salvi Regina

Description de cette image, également commentée ci-après

Localisation de la Corse en Europe

Informations générales
Statut Monarchie constitutionnelle
Capitale Corte
Langue Italien, Corse
Monnaie soldi
Superficie
Superficie 8 778 km²
Histoire et événements
15 avril 1736 Fondation
15 avril 1736 Constitution
10 novembre 1736 Départ du roi Théodore, Luiggi Giafferi et Hyacinthe Paoli régents
15 septembre 1738 Retour et exil de Théodore, fin du royaume de Corse

Entités précédentes :

Entités suivantes :

Le royaume de Corse est un État éphémère proclamé en Corse au XVIIIe siècle du 15 avril 1736 au 15 septembre 1738.

Présentation[modifier | modifier le code]

Carte de la Corse (1737).

Le 15 avril 1736, à Alesani, Théodore de Neuhoff est élu roi des Corses et approuve une constitution monarchique qui prévoit un impôt modeste, une université, un ordre de noblesse, des décorations comme l’ordre de la Clef d'or ou l’ordre de la Délivrande et l'accession des Corses à tous les emplois publics qui leur étaient interdits dans l'administration génoise.

La constitution d’Alisgiani du 15 avril 1736[modifier | modifier le code]

Le 15 avril à Alisgiani, les articles de la Loi fondamentale de la nouvelle Nation sont présentés au peuple, qui les approuve, et qui demande la désignation d'un roi. Les principaux points sont les suivants :

  • Le roi a le droit de choisir un successeur, s'il n’a pas de descendance, pourvu que ce dernier soit catholique et qu'il demeure en Corse
  • Toutes les dignités et les charges du Royaume doivent être attribuées aux seuls Corses
  • L’impôt personnel ne doit pas excéder trois lires de monnaie courante par feu
  • Le nombre de soldats étrangers des troupes royales ne doit pas dépasser 1200
  • Une Diète sera élue (24 membres (Cunsultori), 16 pour le Diquà et 8 pour le Dilà), sans l’approbation de laquelle le roi ne peut rien décider en matière de paix, de guerre, d'impôts ou de gabelle
  • À l'extinction de la lignée du roi ou de celle de son successeur, la Nation retrouvera tous ses droits pour l'élection d'un autre roi ou pour choisir toute autre forme de gouvernement qui lui plaira
  • Une réglementation de la vente et le prix du sel
  • Création d'une université, (Publica Università di Studi), dont le lieu d'implantation reste au choix de la Diète et du roi (Article 16)
  • Confiscation des biens de tous les ressortissants génois et de leurs partisans
  • Création d'un ordre de noblesse.
Article détaillé : Constitution corse.

Monarques de Corse[modifier | modifier le code]

Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes
1 Theodor neuhof2.jpg Théodore Ier
(25 août 1694, Cologne – 11 décembre 1756, Londres)
Mort à 62 ans
15 avril 1736 4 novembre 1736 Maison de Neuhoff Le baron Theodor von Neuhoff est un aventurier politique westphalien, qui devint, de façon éphémère, sous le nom de Théodore Ier, le premier et le seul roi de toute l’histoire de la Corse.
Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes
- Sin foto.svg Luiggi Giafferi
(25 mars 1668, Talasani – 1er octobre 1748, Bastia)
Mort à 80 ans
Régence
1736-1738
/ Luiggi Giafferi est, avec Philibert Evariste Ciattoni et Andria Ceccaldi, l'un des trois généraux fondateurs de la Nation corse et nommé régent de Corse par Théodore Ier jusqu'à son retour environ 2 ans plus tard.
Rang Portrait Nom Règne Dynastie Notes
1 Theodor neuhof2.jpg Théodore Ier 15 septembre 1738 Maison de Neuhoff

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]