Rhabdophis subminiatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rhabdophis subminiatus

Description de cette image, également commentée ci-après

Rhabdophis subminiatus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Natricidae
Genre Rhabdophis

Nom binominal

Rhabdophis subminiatus
(Schlegel, 1837)

Synonymes

  • Tropidonotus subminiatus Schlegel, 1837
  • Natrix helleri Schmidt, 1925
  • Pseudoxenodon intermedius Lönnberg 1899
  • Natrix subminiata (Schlegel, 1837)

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Rhabdophis subminiatus est une espèce de serpents de la famille des Natricidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre[1] :

Sa présence est incertaine au Sulawesi en Indonésie et dans l’État d'Assam en Inde.

Habitat[modifier | modifier le code]

Rhabdop submin 080217-4685 ipb.jpg
Rhabdop submin 080119-3740 ltn.jpg
Rhabdop submin 080119-3734 ltn.jpg

Ce serpent se rencontre près des zones humides, mares en particulier où il se nourrit principalement d'amphibiens.

Description[modifier | modifier le code]

Le serpent a une teinte verdâtre, avec deux zones rougeâtre et jaunâtre en arrière de la tête. Cette couleur lui permet de se confondre avec les tapis de feuilles mortes et plantes aquatiques, tout en se rendant visible pour certains de ses prédateurs.

Il peut atteindre un mètre de long.

Dangerosité[modifier | modifier le code]

C'est une espèce autrefois jugée inoffensive, mais suite à un cas mortel et à plusieurs cas graves d'envenimation, la toxicité de son venin a fait l'objet d'études qui ont conduit à le reclasser en espèce dangereuse[réf. nécessaire].

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (10 septembre 2013)[2] :

  • Rhabdophis subminiatus helleri (Schmidt, 1925)
  • Rhabdophis subminiatus subminiatus (Schlegel, 1837)

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Schlegel, 1837 : Essai sur la physionomie des serpens, La Haye, J. Kips, J. HZ. et W. P. van Stockum, vol. 1 (texte intégral) et vol. 2 (texte intégral).
  • Schmidt, 1925 : New reptiles and a new salamander from China. American Museum Novitates, no 157, p. 1-5 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]