Rez

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rez
image

Éditeur Sega
Développeur United Game Artist
Concepteur Tetsuya Mizuguchi

Date de sortie Dreamcast :[1]
JP 22 novembre 2001
EU 11 janvier 2002

PlayStation 2 :[2]
JP 22 novembre 2001
AN 7 janvier 2002
EU 22 février 2002

Xbox 360 (Xbox Live Arcade) :[3]
30 janvier 2008

Mode de jeu Un joueur
Plate-forme Dreamcast, PlayStation 2, Xbox 360
Média GD-ROM, DVD

Rez est un jeu vidéo développé par United Game Artist et édité par Sega. Il est sorti sur Dreamcast et PlayStation 2 en 2001.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Rez est un rail shooter en 3D où le joueur ne dirige pas directement son personnage mais seulement le viseur, à l'instar de Panzer Dragoon. Il est possible de locker un certain nombre d'ennemis (8 maximum) pour faire un combo. Chaque ennemi locké ou tué produit un son qui se greffe sur la musique de fond. Ainsi le joueur influe directement sur la musique du jeu. Le tout soutenu par plusieurs effets de lumière et un design.

Structure du jeu[modifier | modifier le code]

L'univers de Rez se passe dans un réseau informatique que le héros, un virus informatique, devra explorer et détruire afin de délivrer une mystérieuse femme, Eden, enfermée dans le système.

Modes de jeu[modifier | modifier le code]

Le mode « normal » offre quatre niveaux à explorer, et un cinquième se débloque une fois les autres analysés à 100 %. Le mode voyage est en fait le mode entraînement, où il est possible de rejouer aux niveaux déjà terminés en étant invincible.

En mode « score attaque », le joueur pourra rejouer un niveau dans le but de faire le plus haut score. Il prend en compte les chains. Les points que rapportent un ennemi détruit sont multipliés par le nombre d'ennemis simultanément ciblés.

Le mode«  beyond » se débloque lorsque le joueur a complété le mode normal. Il permet entre autres de rejouer l'ensemble du jeu d'une traite, avec différentes ambiances visuelles, et d'accéder à certains niveaux expérimentaux.

Niveaux/Morceaux[modifier | modifier le code]

Ces morceaux sont disponibles en version remixée sur le CD de la bande originale intitulé Rez - Gamer's Guide to..., à l'exception de certains thèmes d'introduction et de fin.

Dans le jeu, les musiques ont été remixées par l'équipe de design sonore de United Game Artists afin de créer un système de progression dans la construction du son : plus on avance dans le niveau, plus la musique s'enrichit.

Équipe de développement[modifier | modifier le code]

Tetsuya Mizuguchi est le producteur du jeu.

Inspirations[modifier | modifier le code]

Le nom de développement de Rez était Project-K, en référence au peintre Wassily Kandinsky. Cependant, Tetsuya Mizuguchi a précisé qu'il s'était appuyé sur les théories de ce dernier (sur les formes et les couleurs) et non pas sur ses œuvres. Dans le générique de fin, le jeu est dédié à Kandinsky.

Le slogan du jeu faisait expressément référence à un trouble neurologique appelé synesthésie (« Ladies and Gentlemen, open your senses. Go to Synaesthesia » / « Mesdames et messieurs, ouvrez vos sens. Allez en Synesthésie »). Ce trouble consiste, de façon résumée, à un mélange des sens : un stimuli visuel produira par exemple un son chez la personne atteinte. Rez joue énormément sur ce mélange des sens : le moteur du jeu synchronise les effets visuels et sonores ainsi que la vibration de la manette de telle façon que le joueur ressente plusieurs sensations simultanées provoquées par ses actions. Mizuguchi explique que « Si on dissèque ce jeu pour n'en garder que la substance, on s'aperçoit qu'il est basé sur le call and response. Par exemple si [le joueur] fait une action, cela équivaut au call. À ce moment-là, la réponse revient par le son et l'image. C'est là qu'il faut saisir notre chance : plutôt que de donner au joueur ce qu'il attend par instinct, c'est le moment de lui donner de l'émotion. Si on choisit de lui donner une émotion agréable, la répétition du signal et de la réponse entraîne une séquence de plus en plus agréable.» .

Mizuguchi a aussi avoué une parenté peu connue de Rez avec Xenon 2: Megablast, un shoot'em up des Bitmap Brothers sorti sur Amiga et Atari ST. La musique de fond de ce jeu était le morceau Megablast (Hip Hop on Precinct 13) du groupe Bomb the Bass. Mizuguchi dit avoir été impressionné à l'époque par le lien fort qui existait entre cette musique et l'action du jeu. C'est l'idée de faire un shoot'em up renforçant ce lien qui a fortement participé à l'inspiration de Rez.

Plusieurs journalistes ont attribué au film Tron l'inspiration graphique du jeu. Ceci a été démenti par Mizuguchi qui a précisé qu'il voulait que le joueur sente que l'univers du jeu se construise au fur et à mesure de sa progression dans les niveaux. L'équipe de design a en conséquence proposé un univers simple en 3D « fil de fer » qui se complète au fur et à mesure du jeu par des textures et autres effets de lumière. La comparaison fréquente avec Tron vient du fait que l'aspect visuel de ce film évolue de la même manière au cours de son déroulement.

Ré-édition[modifier | modifier le code]

Le jeu a été réédité en janvier 2008 sur Xbox 360 sous le nom de Rez HD. Il est disponible uniquement sur le Xbox Live Arcade pour 800 MS points (soit environ 9 euros) ou en démo. Il est possible de jouer en haute résolution ou avec la version originale. Rez HD permet d'utiliser jusqu'à 3 manettes Xbox 360 comme vibreurs, pour créer une expérience similaire au Trance-Vibrator.

Child of Eden[modifier | modifier le code]

Child of Eden est la suite spirituelle de Rez, elle a été annoncée pendant l'E3 2010. Le jeu s'inspire du système rail shooter avec une musique évolutive à dominante électronique, largement adaptée de l'album des Genki Rockets Heavenly Star. L'univers est cependant différent aussi bien au niveau des formes qu'au niveau des couleurs. De plus, il est à noter qu'une interaction est possible avec la caméra de Microsoft, le « Kinect », et le « PlayStation Move » de Sony afin de faciliter l'immersion du joueur dans l’expérience multi-sensorielle qu'offre Child of Eden.

À noter[modifier | modifier le code]

  • Un pack est sorti sur PlayStation 2 : il propose Rez, ainsi qu'un accessoire dédié : le « trance-vibrator ». Il se présente sous la forme d'un objet oblong se branchant sur le port USB de la console et vibrant en rythme avec la manette de jeu. Cet accessoire a été l'objet d'une polémique car il est rapidement apparu qu'il pouvait servir comme outil de masturbation, essentiellement féminine.[réf. nécessaire]
  • United Game Artists a donné une soirée au Japon au cours de laquelle des DJ remixaient les morceaux de Rez et Space Channel 5.[réf. nécessaire]
  • L'immersion du joueur dans Rez peut atteindre un tel degré qu'il est indispensable de suivre scrupuleusement les conseils visant à protéger les personnes sujettes à l'épilepsie dite photosensible. Même si ce jeu ne fait pas appel à des effets stroboscopiques, les autres effets visuels sont à même de pouvoir provoquer ce genre de crise. Un avertissement en fait clairement état au lancement du jeu.[réf. nécessaire]
  • Fear a été remixé par Adam Freeland sous le nom Mind Killer dans son album Now & Them.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]