Fréquence de rafraîchissement

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La fréquence de rafraîchissement d'un écran d'ordinateur ou d'un moniteur vidéo est définie par le nombre d'images s'affichant sur l'écran par seconde. Cette valeur varie généralement entre 50 et 120 Hz. Plus cette fréquence est élevée, meilleur est le confort visuel. Pour les épileptiques une fréquence minimale de 100 Hz est recommandée.

On trouve cette caractéristique à la fois sur les cartes graphiques et sur les écrans d'ordinateur ; elle est alors appelée fréquence de balayage vertical (vsync).

Néanmoins, sur les LCD, ce taux de rafraîchissement est moins important car l'image reste affichée entre les balayages. Une fréquence de rafraîchissement de 60 Hz est suffisante car l’œil distingue un mouvement fluide (dans les jeux vidéo par exemple). Par contre pour afficher les images en relief (Stéréoscopie) un écran LCD 120 Hz est nécessaire car il faut une image par œil, donc le double.

Historique[modifier | modifier le code]

À une certaine époque, certains constructeurs annonçaient pour leurs écrans des fréquences de rafraîchissement élevées, mais en fait ils employaient une technique d'affichage entrelacé où chaque image est affichée en deux temps, d'abord les lignes paires, puis les lignes impaires. De fait, même si cette technologie, permettait d'annoncer des fréquences élevées, elles apportaient un confort d'utilisation inférieur à celui d'un affichage non entrelacé. De plus il fallait s'assurer que les fréquences de la carte graphique et de l'écran étaient compatibles entre elles.

Voir aussi[modifier | modifier le code]