Rainer Rochlitz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Rainer Rochlitz, né le 16 septembre 1946 à Hanovre, mort le 12 septembre 2002 à Paris, est un philosophe, historien d'art et traducteur français.

Spécialiste d'esthétique, il a beaucoup contribué à faire connaître les écrits du jeune Georg Lukács, de Walter Benjamin et de Jürgen Habermas dont il fut l'un des traducteurs en France. Il a contribué à de nombreux débats sur l'esthétique contemporaine et l'art, aux côtés notamment de Christian Bouchindhomme, de Marc Jimenez ou d'Olivier Revault d'Allonnes.

Il était directeur de recherches au CNRS, directeur de séminaires à l'École des hautes études en sciences sociales et à l'Université européenne de philosophie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le désenchantement de l'art, 1992
  • Feu la critique. Essais sur l'art et la littérature, La lettre volée, 2003
  • Habermas : L'Usage public de la raison
  • Subversion et subvention, Paris, Gallimard 1994
  • L’art au banc d’essai, Paris, Gallimard 1998

Traductions et collaborations[modifier | modifier le code]

  • Prismes : Critique de la culture et société, par Theodor W. Adorno, Geneviève Rochlitz, et Rainer Rochlitz
  • Discussion et responsabilité, II : Contribution à une éthique de la responsabilité
  • Walter Benjamin : Critique philosophique de l'art
  • L'Art sans compas
  • L'Esthétique des philosophes : les Rencontres Place Publique, 1995
  • Débat sur la justice politique

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Rainer Rochlitz, Le Vif de la critique,‎ juin 2011 (lire en ligne), chap. 509
  • Frédéric Maufras, Le jugement critique a-t-il encore un avenir ?,‎ printemps 2003 (lire en ligne), chap. 19