Province de Sayaboury

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sayaboury
ໄຊຍະບູລີ
Image illustrative de l'article Province de Sayaboury
Administration
Pays Drapeau du Laos Laos
Type Province
Capitale Muang Sayaboury
ISO 3166-2 LA-XA
Démographie
Population 382 200 hab. (est. 2004)
Densité 23 hab./km2
Géographie
Superficie 16 389 km2

La province de Sayaboury (Xaignabouri, Xayabury) est une province du Laos limitrophe de la Thaïlande (à l'ouest). Elle est séparée du reste du Laos par le Mékong et de la Thaïlande par la ligne de partage des eaux entre le bassin du Mékong et celui de la Nan.

Laos Xaignabouri.svg

Divisions administratives[modifier | modifier le code]

Carte des districts de la province de Sayaboury

La province est découpée en 9 muangs (ou districts) :

  • 8-01 : District de Sayaboury (Xayabury)
  • 8-02 : District de Khorb
  • 8-03 : District de Hongsa
  • 8-04 : District de Ngeun
  • 8-05 : District de Xienghone
  • 8-06 : District de Phiang
  • 8-07 : District de Paklai
  • 8-08 : District de Kenethao
  • 8-09 : District de Botene

Histoire[modifier | modifier le code]

Située sur la rive droite (occidentale) du Mékong, la province a été longtemps disputée entre le Laos et le Siam (Thaïlande après 1939).

Elle fait d'abord partie du royaume de Luang Prabang, vassal du Siam, mais n'est pas comprise dans les provinces attribuées au Protectorat français du Laos au moment de sa constitution par le traité franco-thaïlandais de 1893, car celui-ci fixe la frontière sur le Mékong. Elle reste donc sous suzeraineté thaïlandaise, jusqu'à un nouveau traité conclu en 1904.

La Thaïlande met à profit la défaite française en Europe en 1940 pour récupérer la province : la guerre franco-thaïlandaise, dont c'est un des objectifs, se conclut par le traité de paix du 9 mai 1941, qui la lui attribue. Le Royaume du Laos la récupère bien après la fin de la Seconde Guerre mondiale, en novembre 1947.

Entre décembre 1987 et le cessez-le-feu du 19 février 1988, elle a été le cadre de la « guerre des collines » un conflit entre la Thaïlande et le Laos qui aurait fait environ un millier de morts de part et d'autre.

Économie[modifier | modifier le code]

La province possède du lignite, qui sera utilisée par la centrale thermique de Hongsa, qui doit entrer en fonction en 2015. Le projet a été lancé en 2007 et les travaux doivent commencer à la fin de l'année 2010, pour un coût prévisionnel d'environ 3,5 milliards de dollars américains. La centrale de Hongsa sera la plus grosse centrale thermique du Laos, avec une production de 1800 MW[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Vientiane Times n° 26, February 1, 2010, p. 1 & 3