Poxviridae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille des poxviridae appartient au groupe I des virus à ADN à double brin et comprend 2 sous-familles : les Chordopoxvirinae chez les vertébrés et les Entomopoxvirinae chez les insectes.

« Pox » est le pluriel de « pock » qui en anglais signifie « pustule ».

Ce sont de grands virus de forme généralement ovale de 200 nm de diamètre et 300 nm de long. Ils contiennent un core central en forme d'haltère ou nucléoïde qui contient le génome et qui est flanqué de deux corps latéraux.

Génome[modifier | modifier le code]

Les poxvirus possèdent un génome d'ADN linéaire double-brin variant de 134 kbp dans les parapoxvirus à plus de 300 kbp dans certains avipoxvirus. En lui-même, l'ADN d'un poxvirus n'est pas infectieux car l'ARN polymérase virale et d'autres enzymes et facteurs viraux sont nécessaires pour exprimer le génome viral dans le cytoplasme. Tous les poxvirus possèdent des répétitions terminales inversées (en anglais, ITR pour inverted terminal repetitions) qui sont des séquences identiques mais d'orientation opposée aux deux extrémités du génome.

Réplication[modifier | modifier le code]

La réplication des poxvirus comporte plusieurs étapes. Le virus se lie à un récepteur sur la surface de la cellule hôte, on pense que les récepteurs pour les poxvirus sont les glycosaminoglycanes (GAG). Après liaison au récepteur, le virus pénètre dans la cellule où il est déshabillé. La décapsidation du virus est un processus en deux étapes. Tout d'abord la membrane externe est enlevée alors que la particule pénètre dans la cellule, ensuite la particule virale, sans la membrane externe, se désagrège jusqu'à libérer le core dans le cytoplasme. Les gènes viraux sont exprimés deux phases. Les gènes précoces sont d'abord exprimés. Ces gènes codent pour des protéines non structurelles, comme les protéines nécessaires à la réplication du génome viral et sont exprimés avant que le génome ne soit répliqué. Les gènes tardifs sont exprimés après que le génome a été répliqué et codent pour les protéines structurelles permettant de rendre la particule infectieuse. L'assemblage de la particule virale se produit dans le cytosquelette de la cellule et est un processus complexe qui est mal compris et actuellement à l'étude.

La réplication des poxvirus est inhabituel pour des virus à ADN double brin (ADNdb) parce qu'elle se produit dans le cytoplasme. Les poxvirus codent pour leur propre machine pour la transcription du génome, une ARN polymérase dépendante de l'ADN, ce qui rend la réplication dans le cytoplasme possible. La plupart des virus à ADNdb nécessitent des protéines de la cellule hôte pour effectuer la transcription. Ces protéines de l'hôte se trouvent dans le noyau et donc la plupart des virus ADNdb effectuent une partie de leur cycle d'infection au sein du noyau de la cellule hôte.

Taxinomie[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]