Syndrome des taches blanches

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le syndrome des taches blanches est une infection virale qui touche des crevettes Pénaéides. Cette maladie hautement contagieuse et létale tue les crevettes très rapidement. Des épidémies de la maladie des taches blanches ont affecté des élevage aquacoles de crevettes dans le monde entier, éliminant en l'espace de quelques jours des populations entières.

La maladie est provoquée par une famille de virus apparentés regroupés sous le nom de « virus des taches blanches » et la maladie est désignée sous le nom de « syndrome du virus des taches blanches ».

La première épidémie due à ce virus signalée dans le monde s'est produite en 1992 à Taïwan (Chen, 1995).

Le syndrome du virus des taches blanches n'affecte pas les êtres humains et la consommation éventuelle de crevettes infectées ne présente aucun risque pour la santé humaine.

Le 31 octobre 2011, a été déposé le brevet d'un vaccin contre le virus causant la syndrome des taches blanches[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]