Portia Simpson-Miller

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Portia Simpson-Miller
Portia Simpson-Miller en 2011.
Portia Simpson-Miller en 2011.
Fonctions
11e Première ministre de la Jamaïque
En fonction depuis le
(&&&&&&&&&&&&08352 ans, 3 mois et 14 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Sir Patrick Allen
Prédécesseur Andrew Holness
8e Première ministre de la Jamaïque

(&&&&&&&&&&&&05911 an, 7 mois et 11 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur Sir Kenneth Hall
Prédécesseur Percival James Patterson
Successeur Bruce Golding
Ministre de la Défense
Premier ministre Elle-même
Ministre du Gouvernement local et du Sport
octobre 2002
Premier ministre Percival James Patterson
Ministre du Tourisme
octobre 2002
Premier ministre Percival James Patterson
Ministre du Travail, de la Sécurité sociale et du Sport
1995
Premier ministre Percival James Patterson
Ministre du Travail et du Bien-être
19931995
Premier ministre Percival James Patterson
Ministre du Travail, du Bien-être et du Sport
19891993
Premier ministre Percival James Patterson
Biographie
Nom de naissance Portia Lucretia Simpson
Date de naissance (68 ans)
Lieu de naissance Wood Hall
Nationalité jamaïcaine
Parti politique Parti national du peuple
Conjoint Errald Miller

Portia Simpson-Miller
Premiers ministres de la Jamaïque

Portia Simpson-Miller, née le à Wood Hall (Jamaïque), est une femme politique jamaïcaine. Première ministre du au et de nouveau depuis le , elle est aussi le leader du Parti national du peuple jamaïcain depuis 2006.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elle est élue la première fois au Parlement en 1976 en tant que représentante du sud-ouest de la paroisse de Saint Andrew. En 1983, le PNP boycotte les élections.

Après son retour au Parlement, elle est ministre du Travail, du Bien-être et des Sports de 1989 à 1993.

Elle est ensuite ministre du Travail et du Bien-être de 1993 à 1995 puis du Travail, de la Sécurité sociale et des Sports de 1995 à février 2000, ensuite ministre du Tourisme et des Sports de février 2000 à octobre 2002 et enfin ministre de la Gouvernance locale et des Sports d'octobre 2002 au où elle succède à Patterson à la tête du PNP et comme Première ministre. Elle remplace Percival James Patterson, en devenant la troisième femme chef de gouvernement dans les Antilles et l'Amérique du Sud anglophones, après Eugenia Charles de la Dominique et Janet Jagan de Guyana.

Elle démissionne le après l'échec de son parti aux législatives du début du mois. Elle devient alors chef de l’opposition au gouvernement travailliste dirigé successivement par Bruce Golding puis Andrew Holness entre 2007 et 2011.

Après les élections législatives du 29 décembre 2011 remportées par son parti le PNP, Portia Simpson-Miller retrouve son poste de Première ministre pour la seconde fois le [1]. Peu après, elle annonce vouloir quitter le Commonwealth et sa dépendance royale britannique, afin de transformer la Jamaïque en République[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2007, elle est classée comme la 81e femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]