Politique au Sri Lanka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Politique du Sri Lanka)
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Sri Lanka
Image illustrative de l'article Politique au Sri Lanka

Le Sri Lanka est une république présidentielle multipartite, où le président est à la fois chef de l’État et chef du gouvernement. Le pouvoir exécutif est aux mains du gouvernement tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et le parlement. Le pouvoir judiciaire est indépendant de l’exécutif et du législatif.

Histoire politique[modifier | modifier le code]

Lors de son indépendance en 1948, le Sri Lanka devint un royaume du Commonwealth sous le nom de Ceylan, le roi y étant représenté par un gouverneur général. Le parlement fut bicaméral jusqu’en 1971. L’année suivante, Ceylan prit le nom de Sri Lanka et devint une république sans toutefois quitter le Commonwealth.

En , le Président du Sri Lanka, Mahinda Rajapakse, organise une élection présidentielle anticipée pour 2010.

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Fonction Nom Parti Depuis
Président Mahinda Rajapakse SFLP 19 novembre 2005
Premier ministre D.M. Jayaratne SFLP 21 avril 2010

Le président est élu pour six ans au suffrage populaire direct et répond politiquement de ses actes devant le parlement. Il peut être destitué par un vote de défiance des deux tiers des députés et avec le concours de la Cour suprême. Le président nomme le Premier ministre, généralement le leader du parti majoritaire, et les autres membres du gouvernement. Le gouvernement peut aussi faire l’objet d’un vote de défiance du parlement.

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

Le parlement compte 225 membres élus pour six ans, dont 196 élus dans des circonscriptions à siège unique et 29 élus au système proportionnel. Le parlement peut être dissout par le président, sauf pendant la première année d’une législature.

Partis politiques et élections[modifier | modifier le code]

Pouvoir judiciaire[modifier | modifier le code]

La Cour suprême est la plus haute juridiction sri lankaise. Le droit pénal est inspiré de la common law, le droit civil est hérité du droit romain. Le mariage, le divorce et les successions sont réglés par la loi personnelle des personnes concernées.