Politique au Cambodge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Cambodge
Image illustrative de l'article Politique au Cambodge

Le Cambodge est théoriquement une monarchie constitutionnelle à représentation parlementaire multipartite. Le Premier ministre est le chef du gouvernement, qui exerce théoriquement le pouvoir exécutif, tandis que le pouvoir législatif est partagé entre le gouvernement et les deux chambres du parlement. De fait, le régime s'apparente de plus en plus à une dictature musclée, contrôlée par le Premier Ministre Hun Sen, au pouvoir depuis vingt-trois ans.

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Fonction Nom Parti Depuis
Roi Norodom Sihamoni 14 octobre 2004
Premier ministre Hun Sen PPC 1985

Le Premier ministre est issu du parti majoritaire à l’Assemblée nationale. Il est nommé par le roi, sur recommandation du président et du vice-président de l’assemblée. Le Premier ministre doit ensuite recueillir un vote de confiance de l’assemblée, avant de nommer les ministres qui composeront son gouvernement.

L’actuel Premier ministre, Hun Sen, est en poste depuis les élections de 1998, qui eurent lieu une année après le coup d’État sanglant du PPC à Phnom Penh qui renversa le Premier ministre d’alors, le prince Norodom Ranariddh, président du FUNCINPEC[1].

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

Le pouvoir législatif est théoriquement exercé par un parlement bicaméral:

  • l'Assemblée nationale (Radhsaphea ney Preah Reacheanachak Kampuchea) compte 123 membres élus pour un mandat de cinq ans au suffrage proportionnel;
  • le Sénat[2] (Sénat) compte 61 membres, dont 2 sont nommés par le roi, 2 sont élus par l’Assemblée nationale et 57 sont élus par le peuple; les sénateurs sont élus pour un mandat de cinq ans.

Les lois adoptées par le parlement sont transmises au roi pour approbation. Cette étape revêt un caractère symbolique puisque, ne disposant pas de droit de veto, le roi ne peut pas refuser de donner son accord.

L’Assemblée nationale a le pouvoir de révoquer le Premier ministre à la suite d’un vote de défiance devant recueillir les deux tiers des voix.

Les députés élisent un président et deux vice-présidents au début de chaque session.

L’âge minimum est de 18 ans pour être électeur, 25 ans pour être éligible.

Pouvoir judiciaire[modifier | modifier le code]

Le Conseil suprême de la magistrature détient le pouvoir judiciaire en dernière instance. Bien que la constitution garantisse l’indépendance du pouvoir judiciaire, Human Rights Watch a dénoncé le fait qu’il serve souvent d’auxiliaire à l’exécutif pour réduire les leaders de l’opposition au silence[3].

Monarchie[modifier | modifier le code]

Le Cambodge est théoriquement une monarchie constitutionnelle, le roi, officiellement chef de l’État, règne mais ne dirige pas le pays.

Contrairement à la plupart des monarchies, la couronne cambodgienne ne se transmet pas obligatoirement par hérédité. Le nouveau roi est désigné par le Conseil royal du trône, constitué du président de l’Assemblée nationale, du Premier ministre, des chefs des ordres Mohanikay et Dhammayuttika Nikaya et les vice-présidents de l’Assemblée nationale. Le Conseil royal se réunit dans la semaine suivant la mort ou l’abdication du roi pour en désigner un nouveau parmi des candidats d’ascendance royale.

Partis politiques et élections[modifier | modifier le code]

AN Cambodge.png
  • Nouvelle composition de la Chambre d'après les résultats publiés par le Comité national électoral[4] :
AN Cambodge 2008.png

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://cambodia.ohchr.org/Documents/Statements%20and%20Speeches/English/40.pdf et http://www.hri.org/docs/statedep/1997/97-07-08.std.html
  2. Sénats du Monde
  3. Essential Background: Overview of human rights issues in Cambodia (Human Rights Watch, 31-12-2005)
  4. (en) Site officiel du Comité national électoral, résultats provisoires, résultats selon Le site de l'union interparlemantaire [1]

Sur les autres projets Wikimedia :