Politique au Laos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Laos
Image illustrative de l'article Politique au Laos

Le Laos est une république socialiste à parti unique, où le Parti révolutionnaire populaire lao est le seul parti légal. Le secrétaire général du PRPL est également chef de l'État, tandis que la charge de chef du gouvernement revient au Premier ministre. Le parti décide de la politique gouvernementale par le biais des 9 membres du Politburo et des 49 membres du Comité central. Les décisions gouvernementales importantes doivent être approuvées par le Conseil des ministres.

La République démocratique populaire lao a été proclamée en 1975, mais n'a pas eu de constitution durant les quinze premières années de son existence[1]. Les députés de l'Assemblée Populaire Suprême ont été chargés, lors de leur renouvellement en 1989, de préparer une constitution[2], qui a été adoptée le 15 août 1991[3]. L’année suivante, l’Assemblée nationale a remplacé l’Assemblée populaire suprême en tant qu’organe législatif du pays. Toutes les nouvelles lois adoptées par le gouvernement sont soumises à l'assemblée nationale pour approbation, mais le gouvernement conserve le droit d’édicter des décrets. En 1992, le nombre de députés était de 85. Il est passé à 99 en 1997, puis à 115 en 2006.

Pouvoir exécutif[modifier | modifier le code]

Fonction Nom Parti Depuis
Président Choummaly Sayasone PRPL 8 juin 2006
Premier ministre Thongsing Thammavong PRPL 23 décembre 2010

Le président est élu par l’Assemblée nationale pour un mandat de cinq ans. Il nomme le Premier ministre et les autres membres du gouvernement pour cinq ans, avec l’accord des députés.

Pouvoir législatif[modifier | modifier le code]

L’Assemblée nationale est monocamérale et compte 115 membres élus pour cinq ans.

Partis politiques et élections[modifier | modifier le code]

Articles détaillés : Partis politiques du Laos et Élections au Laos.

Pouvoir judiciaire[modifier | modifier le code]

Le président de la Cour populaire suprême est élu par l’Assemblée nationale sur conseil de la commission permanente. Cette dernière nomme directement le vice-président de la Cour ainsi que les juges.

Ministres et ministères[modifier | modifier le code]

  • Bureau du Premier ministre (Conseil équivalent)
  • Banque d'État de la RDP Lao (Conseil équivalent)
  • Ministère de la Défense nationale
  • Ministère de la Sécurité publique
  • Ministère des Affaires étrangères
  • Ministère de la Justice
  • Ministère des Finances
  • Ministère de l'Agriculture et des Forêts
  • Ministère de l'Industrie et du Commerce
  • Ministère de l'Énergie et des Mines
  • Ministère des Travaux publics et des Transports
  • Ministère du Plan et de l'Investissement
  • Ministère de l'Éducation
  • Ministère de la Santé publique
  • Ministère de l'Information et de la Culture
  • Ministère du Travail et des Affaires sociales

Le ministère de l'Industrie et de l'Artisanat et celui du Commerce ont fusionné, devenant le ministère de l'Industrie et du Commerce. Le ministère des Communications, des Transports, des Postes et de la Construction est devenu le ministère des Travaux publics et des Transports.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Carine Hahn, Le Laos, Karthala, 1999, page 141
  2. Kham Vorapheth, Laos: la redéfinition des stratégies politiques et économiques, 1975-2006, Les Indes savantes, 2007, page 87
  3. Constitution du Laos, site de l'université de Perpignan

Source[modifier | modifier le code]