Polícia Civil (Brésil)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Polícia Civil (Police Civile) est une institution de la sécurité publique existante dans les tous les 27 États brésiliens, qui appartiennent dans les termes de l'article 144 de la Constitution de la République Fédérative du Brésil la conservation de l'ordre public et sécurité des personnes et du patrimoine, en exerçant les fonctions de police judiciaire et la vérification des infractions criminelles, excepté les militaires.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a son origine dans la création de l'Intendance Générale de Police de Corte et de l'État du Brésil, dans la Ville de Rio de Janeiro, le 10 mai 1808, ensuite après l'arrivée de la famille réelle portugaise pour le Brésil. Il a complété son Bicentenaire dans 2008.

Mission[modifier | modifier le code]

Ils réalisent les fonctions de police judiciaire à travers des unités policières distribuées par tout le territoire de l'état, appelées Commissariats de police (delegacias de polícia), et les recherches, sont conduits selon les normes de "Inquérito Policial" (l'Enquête Policière), traité que se constitue décisive pièce de recherche policière à être envoyée à la Justice.

Existent aussi des des départements et des commissariats de police spécialisés qui développent des recherches spécifiques sur certains crimes, comme l'homicide, les vols, l'extorsion moyennant enlèvement, contre l'environnement, contre la femme et autres.

L'aide opérationnelle est nécessaire pour l'exécution de beaucoup de diligences et pour le développement efficace du travail, en comptant la Police Civile avec des unités d'opérations spéciales comme à CORE de Rio, ou GOE de São Paulo, connues par la haute préparation pour affronter à des situations de risque comme les opérations contre le trafic de stupéfiants dans les "favelas" (bidonvilles originaires) de Rio de Janeiro.

Hélicoptère de la Polícia Civil (Rio de Janeiro)

.

Dans des termes d'aide administrative ils améliorent les Départements d'Administration Générale, le "Corregedorias de Polícia", pour surveillance fonctionnelle et les Académies de Police, pour recrutement, élection et enseignement.

Structure des Police civiles brésiliennes[modifier | modifier le code]

L'organisation est calquée sur celle de la Policia militar. Elles sont dirigés dans chaque état par un Chef de Police ou Délégué Général de Police, position privative de la carrière de Déléguée de Police (Art. 144 § 4º, de la Constitution), nommés par le Gouverneur de l'État. La Polícia Civil comprend 27 corps nommés :

Armement[modifier | modifier le code]

L'armement le plus courant consiste en des pistolets calibre .40 S&W ou .45 ACP produits notamment par IMBEL et Forjas Taurus SA et des riotguns (calibre 12tels que les Magtech 586P et autres Mossberg 500. Des armes d'épaule automatiques comme les Colt M16 (et ses variantes M4/Commando) et/ou IMBEL MD97 sont devenues d'un emploi nécessaire devant le moderne armement des criminels.

Moyens[modifier | modifier le code]

Les polices civiles brésilennes, outre leur importantes flotte d'automobiles (berlines et utilitaires, accomplissent certaines missions avec des blindés et des hélicoptères.

Faits médiatisées[modifier | modifier le code]

Un hélicoptère de la police est abattu[modifier | modifier le code]

Le samedi 17 octobre 2009, lors d'une opération contre des trafiquants de drogue dans une favela du nord de Rio de Janeiro, un hélicoptère de la police a été abattu. Le pilote a perdu le contrôle de l'appareil après avoir été touché à la jambe. Le pilote et trois passagers ont pu s'extraire de l'appareil avant que celui-ci ne prenne feu et explose, tuant les deux autres occupants[1]. Dix trafiquants présumés ont été tués durant cette journée[2]. Des représailles s'en sont suivis, plusieurs bus ont été incendiés[3],[4],[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]