Pietro Riario

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pietro Riario
Image illustrative de l'article Pietro Riario
Biographie
Décès 3 janvier 1474
à Rome
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
1471 par le
pape Sixte IV
Titre cardinalice Cardinal
Évêque de l’Église catholique
Fonctions épiscopales Archevêque de Florence
Légat du pape pour toute l'Italie
Évêque de Valence et Die
Patriarche de Constantinople
Évêque de Split

Blason

Pietro Riario (mort en 1474) fut un cardinal italien du XVe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Paolo Riaro et de Bianca della Rovere, Pietro Riario est par sa mère le neveu du pape Sixte IV. Il fut fait par son oncle cardinal, archevêque de Florence, légat du Saint-Siège pour toute l'Italie. Sa sœur Violantine Riario eut un fils Raphaël Galeotto, à qui Sixte IV fit porter le nom de son oncle Pietro et qu'il créa cardinal-diacre de Saint-Georges ad velum aureum, en décembre 1477, et deviendra Évêque d'Immola, de Cuença, de Trente, archevêque de Salerne, pourvu de l'évêché de Tréguier en 1480 dont il se démit en 1483. Ce neveu fut aussi en 1496, abbé commendataire de l'Abbaye Notre-Dame du Tronchet[1] et qui décéda en 1531[2].

Il était le cousin de Julien de la Rovere, qui deviendra pape sous le nom de Jules II. Il acquit d'immenses richesses, acheta la ville et la principauté d'Imola, qu'il donna à son frère Girolamo. Il laissa à sa mort la réputation du prince le plus fastueux de son siècle.

En 1471, il devient cardinal et archevêque de Florence. Il est ensuite évêque (ou administrateur de diocèse) de deux villes françaises : Valence et Die. En 1472, il obtient le titre de patriarche de Constantinople, puis est transféré au diocèse de Split en 1473. Il gardera ces titres jusqu'à sa mort. Il est nommé, également en 1473, évêque de Mende.

Il meurt le 3 janvier 1474 à Rome

Sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des abbés de l'Abbaye Notre-Dame du Tronchet
  2. Paris-Jallobert, Les Cardinaux de Bretagne in Revue de Bretagne et de Vendée, 31e année, t.II, 1887, p. 281.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Pierre Riario » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie,‎ 1878 (Wikisource)
  • Pietro Riario fut mentionné au chapitre XI du Portrait de Dorian Gray, par Oscar Wilde : "Pietro Riario, le jeune cardinal-archevêque de Florence, enfant et mignon de Sixte IV, dont la beauté ne fut égalée que par la débauche, et que reçut Leonora d'Aragon sous un pavillon de soie blanche et cramoisie, rempli de nymphes et de centaures, en caressant un jeune garçon dont il se servait dans les fêtes comme de Ganymède ou de Hylas."