Palazzo Pallavicini Rospigliosi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Palazzo Pallavicini Rospigliosi
Image illustrative de l'article Palazzo Pallavicini Rospigliosi
Période ou style Palais
Architecte Flaminio Ponzio puis Carlo Maderno
Début construction 1600 environ
Fin construction 1615 environ
Propriétaire initial Famille Borghese
Destination initiale Habitation
Destination actuelle Habitation - Musée - Casino - Siège social
Coordonnées 41° 53′ 54″ N 12° 29′ 16″ E / 41.8984, 12.487741° 53′ 54″ Nord 12° 29′ 16″ Est / 41.8984, 12.4877  
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Latium
Ville Rome

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Palazzo Pallavicini Rospigliosi

Géolocalisation sur la carte : Rome

(Voir situation sur carte : Rome)
Palazzo Pallavicini Rospigliosi

Le Palazzo Pallavicini Rospigliosi est un palais italien du XVIIe siècle, construit par la famille Borghese sur le Quirinal, à Rome.

Historique[modifier | modifier le code]

La construction se trouve sur le lieu dans lequel ont été retrouvés les restes archéologiques des Thermes de Constantin desquels on peut encore voir les restes dans le sous sol du casino.

Le palais a été construit à l'initiative du cardinal Scipione Borghese, neveu du pape Paul V, qui voulait une demeure à côté de la résidence papale du Palais du Quirinal.

La construction du palais a d'abord été confiée à l'architecte Flaminio Ponzio (it) puis en 1613 à la mort de celui-ci à Carlo Maderno. La jardin a été projeté par Giovanni Vasanzio (it) [1].

Pendant la période de propriété de G. A. Altemps, le palais a été rafraichi par Onorio Longhi[2].

Le palais est passé successivement sous la propriété de Giovanni Angelo Altemps qui l'acheta en 1616, puis en 1622 à la famille Bentivoglio, puis aux Lante, au cardinal Mazarin et enfin à ses héritiers les Mancini[1]. Pendant ce temps, il a servi en tant qu'ambassade française avant que celle-ci ne soit transférée au Palais Farnèse.

En 1704, le palais a été transformé en habitation par la famille Rospigliosi-Pallavicini, qui en possède encore la moitié, tandis-que l'autre moitié a été pendant de nombreuses années le siège de la Federconsorzi (it) et actuellement celle de la Coldiretti (it).

Une illustration du palazzo Pallavicini Rospigliosi, (Giuseppe Vasi)

Description[modifier | modifier le code]

Le palais comporte aujourd'hui un petit musée qui contient une collection d'art de la Renaissance et de l'époque baroque et le Casino dell'Aurora avec une fresque de Guido Reni (1614)[1].

La galerie d'art[modifier | modifier le code]

La Galerie d'art Pallavicini, non accessibile au public, a été commencée par le cardinal Lazzaro Pallavicino, et comporte plu de 540 peintures, dessins et sculptures d'artisres tels que : Annibale Carracci, Pietro da Cortona, Nicolas Poussin, Botticelli, Lorenzo Lotto, Peter Paul Rubens, Domenichino, Luca Signorelli, Guido Reni e Guercino.

Avec les collections possédées par les familles Colonna et Doria-Pamphilij, cette collection fait partie des plus importantes collections privées de Rome.

Les couloirs sont décorés à fresque par Paul Bril et la loggia dans le jardin par celles de Orazio Gentileschi et Agostino Tassi.

Le casino[modifier | modifier le code]

Le casino a été projeté par Vasanzio. Sur les murs se trouvent les fresques des quatre saisons peintes par Brill et deux triomphes peintes par Antonio Tempesta.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Giorgio Carpaneto, I palazzi di Roma, Roma, Ed. Newton-Compton, 1993. (ISBN 88-7983-191-7)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

  • x

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Giorgio Carpaneto, I palazzi di Roma, p.  394
  2. Vittorio Sgarbi, Roma - Dal Rinascimento ai nostri giorni in: Dizionario dei monumenti italiani e dei loro autori, Milan, Bompiani, 1991, p. 157 (ISBN 88-452-1801-5)