Owen le Chauve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Owen le Chauve ou Owen II de Strathclyde (Latin Eugenius; Gaélique : Eógan; gallois : Owain), également connu sous le nom latin de Eugenius Calvus i.e Owen le Chauve, est un roi du Royaume de Strathclyde du début du XIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Selon Siméon de Durham, Owen était présent lors de la Bataille de Carham en 1018 comme allié de Malcolm II d'Écosse. Il n'est pas certain qu'il mourut pendant ce combat[1] Mais les Annales Galloises relèvent qu'un certain « Eugein fils de Dumnagual » serait mort 82 ans avant l'année 1097, soit en 1015[2] Aucune autre précision n'est donnée mais il souvent avancé qu'il s'agit d'une mention d'Owen de Strathclyde, et que la datation approximative est une erreur pour 1018 faisant ainsi d'Owen le Chauve une victime de la bataille[3].

Dauvit Broun avance toutefois l'hypothèse qu'il faut distinguer cet Owain fils de Dyfnwal mort en 1015 [4] d'« Owain the bald » vivant en 1018 qu'il considère comme le fils de Mael Coluim mac Domnall[5].

La disparition supposé d'Owen lors de la Bataille de Carham en 1018 est toutefois généralement considérée comme la fin du royaume de Strathclyde, et pour cette raison Owen est l'un des roi de Strathclyde les plus mentionné.

Cependant des études récentes remettent en cause cette idée reprise depuis les œuvres de Jean de Fordun, et tendent à indiquer que le royaume de Strathclyde lié à la Cumbria poursuivit son existence sous des formes diverses avec Malcolm II d'Écosse et ses descendants jusqu'à l'accession au trône d'Écosse de son dernier détenteur David I, Prince de Cumbrie qui devient le roi David Ier d'Écosse en 1124[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Symeonis Dunelmensis Opera Omnia: AD MXVIII Col 81 dans « Annales of the Scots » : p. 109 .
  2. Alan Orr Anderson, Early Sources of Scottish History: AD 500–1286, 2 Vols, (Edinburgh, 1922), vol. i, p. 550.
  3. Alan MacQuarrie, "The Kings of Strathclyde", A. Grant & K.Stringer (eds.) Medieval Scotland: Crown, Lordship and Community, Essays Presented to G.W.S. Barrow, (Edinburgh, 1993), p. 16-7.
  4. selon le Brut y Tywysogion : AD 1015 p. 35
  5. Dauvit Broun, The Welsh Identity of the Kingdom of Strathclyde, in The Innes Review, Vol. 55, no. 2 (Autumn, 2004), p. 135
  6. Archibald Duncan, The Kingship of the Scots 842–1292: Succession and Independence, (Edinburgh, 2002), pp. 38-41; Richard Oram, David I: The King who made Scotland, (Gloucestershire, 2004); Dauvit Broun, "The Welsh Identity of the Kingdom of Strathclyde", in The Innes Review, Vol. 55, no. 2 (Autumn, 2004), p.  33-40.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Mike Ashley British Kings & Queens Robinson (London, 1998) (ISBN 1841190969) Owen The Bald p. 378.
  • (en) Anderson, Alan Orr, Scottish Annals from English Chroniclers: AD 500–1286, (London, 1908), republished, Marjorie Anderson (ed.) (Stamford, 1991)
  • (en) Dauvit Broun, The Welsh Identity of the Kingdom of Strathclyde, in The Innes Review, Vol. 55, no. 2 (Autumn, 2004), p. 111-180.
  • A. A. M. Duncan The Kingship of the Scots 842–1292: Succession and Independence, (Edinburgh, 2002)
  • (en) Alan MacQuarrie, "The Kings of Strathclyde", in A. Grant & K.Stringer (eds.) Medieval Scotland: Crown, Lordship and Community, Essays Presented to G.W.S. Barrow, (Edinburgh, 1993), p. 1-19.
  • (en) Richard Oram, David I: The King who made Scotland, (Gloucestershire, 2004).
  • (en) Alfred P. Smyth, Warlords and Holy Men, (Edinburgh, 1984) (ISBN 0748601007).