Mael Coluim mac Domnall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malcolm.

Maél Coluim ou Malcolm mac Domnall (gaélique: Maél Coluim mac Domnaill, anglais Malcolm). Mort en 997) est un souverain du royaume de Strathclyde de 973 à 997

Origine[modifier | modifier le code]

Maél Coluim est probablement le fils d'un de ses prédécesseur, le roi Domnall mac Owen et sans doute le frère Rhydderch/Amdarch, qui fut peut être roi en 971. Cet Amdarch est responsable cette année là du meurtre du roi des scots Cuilen et de son frère Eochaid, tous deux fils d'Indulf, tués à par les bretons dans une maison en flamme par « Amdarch filio Donvald » (c'est-à-dire: Rhydderch le fils de Domnall) [1]

Règne[modifier | modifier le code]

Máel Coluim est déjà le roi des Cumbriens en 973 sans doute après l'abdication de son père qui ne meurt qu'en 975 lors d'un pèlerinage à Rome[2] car selon Florence de Worcester il est le roi de Strathclyde qui rencontre Edgar d'Angleterre à Chester [3]. Máel Coluim est un des huit rois qui rendent hommage à Edgar et auraient ramé symboliquement sur le bateau dont le monarque saxon tient la barre sur la rivière Dee (gallois: Afon Dyfrdwy).

Parmi les autres souverains présents se trouve le roi Cináed mac Máel Coluim, et un certain « Maccus, roi de Îles  » c'est-à-dire Mac Harald. Parmi les monarques cités seuls ces trois rois liés avec l'Écosse ont leur royaume mentionné.

L'existence de de Mael Coluim est confirmée par d'autres sources comme les Annale irlandaises qui précisent le nom de son père Domnall/Dyfnwal, et relèvent sa mort en 997. Les Annales d'Ulster notent ainsi son obituaire: Mael Coluim m. Domnaill, ri Bretan Tuaiscirt, moritur (i.e. Máel Coluim, fils de Dyfnwal, roi des Bretons du Nord meurt) [4]

Postérité[modifier | modifier le code]

Dauvit Broun avance l'hypothèse qu'il est le père de Owen le Chauve vivant en 1018 qu'il distingue du Owain mort en 1015 [5] qu'il identifie comme un fils de Dyfnwal/Domnall mort en 975[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annales d'Ulster: AU 971. Chronicon Scotorum: CS 971. Selon la Chronique des Rois d'Alba Il s'agit d'une vengeance car Cuilen est tué avec son frère pour avoir enlevé la fille de Rhydderch.
  2. Annales d'Ulster: 975.2
  3. The Chronicle of Florence of Worcester : AD 973 p. 104-105.
  4. Annales d'Ulster: AU 997.5.
  5. Brut y Tywysogion: AD 1015 p. 35
  6. Dauvit Broun, The Welsh Identity of the Kingdom of Strathclyde, in The Innes Review, Vol. 55, no. 2 (Autumn, 2004), p. 135.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Dauvit Broun, « The Welsh Identity of the Kingdom of Strathclyde », in The Innes Review, Vol. 55, no. 2 (Autumn, 2004),p. 111–180.
  • Alan MacQuarrie « The Kingdom of Strathclyde », in A. Grant & K.Stringer (eds.) Medieval Scotland: Crown, Lordship and Community, Essays Presented to G.W.S. Barrow, (Edinburgh, 1993), pp. 1–19 et tableau généalogique p. 6.
  • Alfred P. Smyth, Warlords and Holy Men, (ISBN 0748601007) (Edinburgh, 1984).
  • Alex Woolf from Pictland to Alba 789-1070 (ISBN 9780748612345) (Edinburgh 2007).