Uchtred le Hardi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Uchtred le Hardi (ou Uhtred) est le fils de Waltheof Ier et comte de Northumbrie de 1006 à 1016/1018.

Biographie[modifier | modifier le code]

Uchtred était le fils de Waltheof, dont la famille régnait sur Bamburgh depuis le IXe siècle. Son père était encore ealdorman de Bamburgh en 994, mais l’année suivante, c’est à Uchtred que revient l’initiative d’établir un évêché à Durham en favorisant le transfert de Chester-le-Street de la communauté de Saint-Cuthbert avec les reliques du saint, sous la direction de l’évêque Ealdhun (990-1018). Les relations d’Uchtred avec le nouvel évêché sont encore renforcées lorsque Uchtred épouse Ecfrida, la propre fille de l’évêque.

Lorsqu’en 1006, Duhram est attaqué par le roi Malcolm II d'Écosse, Waltheof, charge Uchtred d’organiser la riposte, sans doute à cause de son grand âge. Les Scots sont repoussés avec de lourdes pertes[1]. C’est sans doute à la suite de ce succès que le roi Æthelred II d'Angleterre attribue à Uchtred le titre de comte de Northumbrie à la place d’Ælfhelm(993-1006)qu’il venait de faire assassiner. Pour consolider sa position dans le sud de son nouveau domaine, Uchtred répudie la fille de l’évêque et épouse Sigen, la fille de Styr Ulfson, un noble d’York sans doute d’origine scandinave. Cette union lui attire immédiatement l’animosité des ennemis de Styr, regroupés autour de Thurbrand.

Lorsqu’en 1013, le roi Sven de Danemark traverse l'Humber après avoir soumis le sud de l’Angleterre, Uchtred se soumet à lui sans combattre. Après la disparition de Sven, le roi Æthelred II d'Angleterre reprend le contrôle de son royaume et souhaite s’attacher Uchtred en lui donnant comme épouse sa fille Aefgifu. Uchtred divorce de nouveau et épouse la princesse. Après la disparition du roi, Uchtred est un fidèle soutien de son nouveau beau-frère Edmond II d'Angleterre contre l’offensive de l’armée de Knut, le fils de Sven. Ce dernier s’allie aussitôt avec les ennemis d’Uchtred, dont Thurbrand.

Uchtred se croyant protégé par un sauf-conduit du roi Knut II de Danemark, il tente de négocier sa position, mais est assassiné avec l’assentiment de Knut II de Danemark par Thurbrand[2]. Cet événement est explicitement daté de 1016 par la Chronique anglo-saxonne.

Ce meurtre marque le début d'une longue et sanglante querelle entre les deux familles : Thurbrand est assassiné à son tour par le fils d'Uchtred, Ealdred, qui est lui-même tué par Carl, le fils de Thurbrand. Dans les années 1070, le petit-fils d'Eadred, Waltheof, finit par tuer la plupart des fils et petits-fils de Carl.

Toutefois, l’historien northumbrien Siméon de Durham présente une autre version des faits ; selon lui, en 1018,

Une grande bataille est livrée à Carham entre Scots et les Anglais i.e le fils de Waltheof comte des northumbriens et Malcolm mac Kenneth roi des Scots, allié dans ce combat avec Owen le Chauve roi des Bretons de Strathclyde. Ensuite après qu’Uchtred ait été tué par le roi Cnut son frère et successeur Eadulf surnommé Cudel abandonne le Lothian. C’est de cette façon que le Lothian fut intégré dans le royaume des Scots[3].

En tout état de cause, le frère d’Uchtred, Ealdulf Cudel, lui succède à Bamburgh comme comte de Northumbrie au-delà de la Tees, c'est-à-dire de l’ancienne Bernicie, tandis que le titre de comte de Northumbrie est attribué par Knut à son allié norvégien Éric Håkonsson.

Unions et descendance[modifier | modifier le code]

Uchtred contracta trois unions hautement politiques :

  1. avec Ecfrida ou Ecgthryth, fille de l’évêque Ealdhun de Durham dont :
  2. avec Sigen, fille de Styr Ulfson d’York
  3. avec Aefgifu, fille du roi Æthelred II d'Angleterre, dont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annales d'Ulster : AU 1006.5
  2. Chronique anglo-saxonne : AD 1016
  3. Simeon Dunel.AD MXVIII Col 81 dans « Annales of the Scots » : page 109

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472)