Domnall mac Owen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Domnall mac Owen (brittonique: Dyfnwal gaélique : Domnall mac Eógain, anglais Donald) (mort en 975) est roi de Strathclyde du milieu du Xe siècle


Origine[modifier | modifier le code]

Domnall mac Owen est le fils de l'un de ses prédécesseur Owen Ier de Strathclyde[1]

Règne[modifier | modifier le code]

La date du début de son règne n'est pas connue avec certitude. Domnall/Dyfnwal est certainement le roi qui reçoit la visite de Cathróe de Metz. La vita de ce saint indique en effet que Cathróe d'origine brittonique était un parent de Dyfnwal[2]. Cette rencontre dut avoir lieu entre 941 et 946, indiquant que l'avènement de Dyfnwal est peut-être intervenue à une époque aussi précoce que 941[3]

Ce fait présente une difficulté historique car il implique qu'à cette époque soit le Strathclyde était un royaume divisé entre Malcolm Ier d'Écosse et Domnall ou que Malcolm était le suzerain de Domall en effet la Chronique Anglo-Saxonne indique qu'en 945 le roi Edmond Ier d'Angleterre "Pille la Cumbria et la laisse à Máel Coluim, roi des Scots, à conditions que ce dernier soit « son allié[4] sur terre et sur mer » [5]

Alfred P. Smyth estime de son côté que c'est à cette même époque qu'après son accession au trône Malcolm Ier d'Écosse confia le Strathclyde à son héritier potentiel et futur successeur le taniste Indulph fils de son prédécesseur Constantin II d'Écosse et que de ce fait le règne de Domnall ne commence qu'en 962[6]

Il est possible que Domnall abdique dès 971[7] car selon les Chroniques d'Irlande Culen le fils d'Indulf qui avait détrôné Dubh le fils de Malcolm Ier est tué par les « bretons dans une maison en flamme » par « Amdarch filio Donvald » (i.e Rhydderch le fils de Domnall) [8]

Deux années plus tard lorsque le roi Edgar d'Angleterre réunit à Chester lors d'une grande cérémonie de couronnement, huit rois vassaux de Grande Bretagne qui reconnaissent symboliquement sa suprématie en ramant dans la barque dont il tient le gouvernail c'est Mael Coluim mac Domnall qui est le roi des Cumbriens au côté de Kenneth II d'Écosse [9] Domnall semble toutefois être présent en la personne du Dufnal qui est aussi le témoin à la même charte de donation en sa faveur avec les autres participants à la cérémonie de Chester et les principaux personnages de la cour d'Edgar.

La mort en pèlerinage de Domnall m. Eogain, rí Bretan est indiquée par les Annales d'Ulster[10],. le Brut y Tywysogion qui nomme le roi Dwnwallon, confirme que Dyfnwal meurt au cours d'un pèlerinage à Rome.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dauvit Broun, The Welsh Identity of the Kingdom of Strathclyde, in The Innes Review, Vol. 55, no. 2 (Autumn, 2004) p. 135.
  2. Alan Orr Anderson, Early Sources of Scottish History: AD 500–1286, 2 Vols, (Edinburgh, 1922), vol. i, p.  441; David Dumville, "St Cathróe of Metz and the Hagiography of Exoticism," in Irish Hagiography: Saints and Scholars, ed. John Carey et al. (Dublin, 2001), p. 172–188 .
  3. David Dumville, St Cathróe of Metz, p. 172 & note n° 2 .
  4. contre le royaume viking d'York
  5. Chronique Anglo-Saxonne : AD 945 .
  6. Alfred P. Smyth Warlods and Holy Men p. .223-224 .
  7. Alan MacQuarrie, The Kings of Strathclyde, in A. Grant & K.Stringer (eds.) Medieval Scotland: Crown, Lordship and Community, Essays Presented to G.W.S. Barrow, (Edinburgh, 1993), pp. 15-6
  8. Annales d'Ulster : AU 971, Chronicon Scotorum : CS 971. Selon la Chronique des Rois d'Alba Il s'agit d'une vengeance car Cuilen est tué avec son frère Eochaid pour avoir enlevé la fille de Rhydderch
  9. The Chronicle of Florence de Worcester : AD 973 p.104-105 .
  10. Annales d'Ulster: AU. 975.2 .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alan Orr Anderson, Early Sources of Scottish History: AD 500–1286, 2 Vols, (Edinburgh, 1922) vol.I p.478,480.
  • (en) David Dumville "St Cathróe of Metz and the Hagiography of Exoticism," in Irish Hagiography: Saints and Scholars, ed. John Carey et al. (Dublin, 2001), pp. 172–188
  • (en) Alan MacQuarrie,, "The Kings of Strathclyde", in A. Grant & K.Stringer (eds.) Medieval Scotland: Crown, Lordship and Community, Essays Presented to G.W.S. Barrow, (Edinburgh, 1993), pp. 1-19
  • (en) Alan MacQuarrie, The Saints of Scotland: Essays in Scottish Church History AD 450–1093. Edimbourg: John Donald, 1997. (ISBN 0-85976-446[à vérifier : ISBN invalide])
  • (en) Mike Ashley British Kings & Queens Robinson London 1998 (ISBN 1841190969) " p.  et Généalogie n°19 p. 381.
  • (en) Alex Woolf From Pictland to Alba 789~1070 The New Edinburgh History of Scotland. Edinburgh University Press, Edinburgh (2007) (ISBN 9780748612345)

p.151,167-168,238.