Otto Wagner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wagner.
Otto Wagner en 1904

Otto Koloman Wagner, né le 13 juillet 1841 à Penzing, quartier de Vienne et mort le 11 avril 1918 à Vienne, est un architecte autrichien, actif principalement dans la ville de Vienne. Ses bâtiments Art nouveau et ses écrits sur l'urbanisme lui forgèrent une renommée mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Otto Koloman Wagner est né le 13 juillet 1841 à Penzing, qui était dans la banlieue de Vienne. Son père Rudolf Siemeon Wagner, notaire de la cour auprès de la chancellerie de Hongrie, et sa mère Susanne vivaient dans un milieu grand-bourgeois. Rudolf Wagner décéda d'une maladie des poumons lorsque son fils n'avait que cinq ans (probablement la principale raison du lien très fort qui unissait Otto à sa mère). Malgré les difficultés financières causées par la mort du père, Otto reçut une bonne formation. Il alla deux ans à partir de 1850 au lycée académique de Vienne puis à celui du couvent de Kremsmünster. Entre 1857 et 1862, il étudia à l'académie royale d'architecture à Berlin et à Vienne, d'abord à l'institut polytechnique, puis à l'académie des beaux-arts, où August Sicard von Sicardsburg et Eduard van der Nüll furent ses professeurs. En 1862, âgé de 21 ans, il entra à l'atelier de Heinrich von Försters après un stage pratique dans la maçonnerie. Il s'intégra alors dans le cercle des proches de Ludwig Förster et Theophil von Hansen et commença à élaborer lui-même des projets de constructions de style historiciste dès 1864. Son premier grand succès fut la victoire au concours pour la construction du Kursalon dans le Stadtpark de Vienne. Cependant, c'est un autre projet qui fut réalisé. En 1879, il réalisa la décoration de la célébration des noces d'argent du couple impérial. En 1880, il conçut le projet Artibus, un quartier de musées monumental pour Vienne. Les travaux de ses premières années (essentiellement des villas et maisons de location, pour lesquelles il était aussi souvent maître d'ouvrage) sont assez peu documentés. En 1897, Arthur von Scala devint le directeur du Musée de l'art et de l'industrie (aujourd'hui musée des arts appliqués) et y embaucha Otto Wagner ainsi que Felician Myrbach, Koloman Moser, Josef Hoffmann und Alfred Roller, aussi rattachés à l'école des métiers de l'art (aujourd'hui université des arts appliqués).

Architecte à succès, il avait aussi une vie privée mouvementée. Il eut deux enfants de Sophia Paupie (1840-1912), Otto (1864-1945) et Robert (1865-1954), adoptés en 1882. Sous la pression de sa mère, il épouse Josefine Domhart en 1863 qui lui donne deux enfants, Susanne et Margarete. Il divorce en 1880, peu après la mort de sa mère et épouse en seconde noce quatre ans plus tard Louse Stiffel dont il aura trois enfants, Stefan, Louise et Christine. Il semble avoir reporté son adoration pour sa mère sur sa deuxième femme de 18 ans plus jeune que lui.

Le 11 avril 1918, Otto Wagner meurt, âgé de 76 ans, dans son appartement de Neubau, 4 Döblergasse, immeuble qu'il avait fait construire en 1912. Il repose au cimetière de Hietzing, dans une tombe conçue par ses soins.

Postérité[modifier | modifier le code]

Billet de 500 schillings autrichiens (1985)
  • En 1925, la place située devant la Banque nationale autrichienne, à Alsergrund a été rebaptisée Place Otto Wagner.
  • En 1930, un monument à sa mémoire fut érigé, enlevé pendant la Deuxième Guerre mondiale et remonté depuis 1959 près de l'académie des beaux-arts.
  • Depuis 1985, Otto Wagner figurait sur les billets de 500 schillings.
  • L'hôpital qu'il fit construire sur les hauteurs de Baumgarten (Penzing) fut rebaptisé en 2000 hôpital Otto Wagner. L'église Saint-Léopold qui s'y trouve est communément appelée église Otto Wagner.
  • Une des deux anciennes entrées du métro sur la Karlsplatz à Vienne est appelée Pavillon Otto Wagner.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La caisse d'épargne de la poste de Vienne (Wiener Postsparkasse), 1906

À partir de 1898, les éléments typiques de l'historicisme se font de moins en moins présents dans ses réalisations et il entre dans une période sécessionniste comprenant notamment des ornements de grande taille pour lesquels il est connu. Avec le temps, ses constructions se font de plus en plus simples et de plus en plus fonctionnelles dans leurs formes. Wagner peut ainsi être considéré comme un ancêtre de la nouvelle objectivité. Sa seconde villa conçue en 1905 mais réalisée en 1912-1913 à Hütteldorf ainsi que la Lupusheilstätte et son dernier immeuble à Neubau en sont de parfaits exemples.

Le bâtiment de la caisse d'épargne de la poste de Vienne lui apporta une grande reconnaissance. Il n'y utilisa pas seulement les matériaux les plus modernes comme le béton armé et l'aluminium, mais il réussit à faire la synthèse entre esthétique et fonctionnalité.

Tous les projets de Wagner ne furent pas achevés. Par exemple, son projet préféré ne fut qu'en partie réalisé. Il s'agissait de transformer l'avenue qui part du centre-ville en direction de Schönbrunn en longeant le fleuve Wien, en une avenue luxueuse. Seuls quelques bâtiments au niveau de Naschmarkt furent construits. Plusieurs projets d'un musée municipal restèrent aussi à l'état d'ébauches. Un musée fut construit plusieurs décennies plus tard mais pas selon les plans de Wagner.

Il écrivit aussi des livres théoriques sur l'art, particulièrement sur l'urbanisme en général. En 1893, il remporta un prix d'urbanisation de la ville de Vienne. En 1894, il succéda à Hasenauer comme professeur à l'académie des beaux-arts. Cette année-là, il reçut la mission de réaliser l'architecture du métro de Vienne.

Otto Wagner forma plusieurs architecte de renom, parmi eux Josef Hoffmann, Emil Hoppe, R. M. Schindler, Otto Schönthal et Marcel Kammerer faisaient partie de ses proches. Il influença en outre Jan Kotěra, Joseph Maria Olbrich, Jože Plečnik, Hubert Gessner, Max Fabiani, Karl Pirich, Ernst Lichtblau et bien d'autres.

Tout au long de sa vie, Otto Wagner reçut plusieurs prix et titres. Il était architecte, conseiller à la cour impériale, professeur à l'académie des beaux-arts de Vienne, président d'honneur de la société des architectes autrichiens, président d'honneur de la fédération des artistes autrichiens, membre d'honneur du Royal institue of british architects à Londres, membre d'associations d'architectes à Saint-Pétersbourg, Bruxelles et Amsterdam, ainsi qu'au Portugal, en Hongrie et au Canada, membre d'honneur de l'American institute of architects et vice-président des Congrès artistiques internationaux.

La Groszstadt[modifier | modifier le code]

La Groszstadt (grande ville) est le concept principal d'Otto Wagner. Il représente sa conception de la ville moderne (fondée sur les plans de la ville de Vienne). C'est une ville à croissance illimitée, formée par un centre et des voies qui partent de ce centre pour se prolonger indéfiniment.

Pour lui, le principal problème à résoudre pour sa ville moderne est celui des transports. Dans le plan qu'il avait conçu pour le réaménagement de Vienne, c'est son tramway (le Stadtbahn) qui l'aura le plus bouleversé dans ses conceptions et conduit vers son idée de la modernité.

Enfin, dans sa ville moderne, Wagner prévoyait des avenues larges de 80 m et de longueur variable, basées sur un module de 5x80, 6x80... Il voulait construire de manière égalitaire pour une société démocratique.

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

  • Synagogue orthodoxe de Budapest, rue Rumbach (1873)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Schottenring (1877)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Rathausstrasse (1880)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Stadiongasse (1882)
  • Banque autrichienne des Länder, Vienne, Hohenstaufengasse (1884)
  • Première villa Wagner à Vienne, Hüttelbergstrasse (1886)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Universitätsstrasse (1887)
  • Immeuble d'habitation "Zum Anker" à Vienne, Spiegelgasse (1894)
  • Barrage sur le Danube à Nussdorf à la frontière de Vienne (1894)
  • Immeuble d'habitation à Vienne, Rennweg (1889)
  • Le "Stadtbahn" viennois, système ferroviaire métropolitain, aujourd'hui intégré dans le réseau du métro 6 (1894-1902)
  • Immeubles d'habitation à Vienne, Linke Wienzeile, comprenant la "Majolika Haus" (1899) Plan et photos
  • La Postsparkasse, la caisse d'épargne de la poste de Vienne (1904)
  • L'église Saint Leopold (Kirche am Steinhof) (1907)
  • Bâtiment annexe du barrage de retenue du Danube à Kaiserbad (1907)
  • La seconde villa Wagner (1912)

Élèves[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Otto Wagner, Eigene Skizzen, Projekte und ausgeführte Bauwerke, Réédition intégrale, 1987, (ISBN 978-3-8030-0143-6)
  • (de) Otto Antonia Graf, Otto Wagner - Das Werk des Architekten, 1985, (ISBN 3-205-98224-X)
  • (de) Günter Kolb, Otto Wagner und die Wiener Stadtbahn, 1989, ISBN 3-89235-029-9
  • (de) August Sarnitz, Otto Wagner - Précurseur de l'architecture moderne, 2005, (ISBN 978-3-8228-3646-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :