Otomar Krejča

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Otomar Krejča ou Otamar Krejča, né le 23 novembre 1921 à Skrýšov (cs) (Pelhřimov) et mort le 6 novembre 2009 (à 87 ans) à Prague, est un acteur, metteur en scène et dissident tchécoslovaque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Otomar Krejča fut acteur au Théâtre national à Prague. En 1965, il fut l'un des cofondateurs du Divadlo za branou (cs) (Théâtre derrière la porte), un théâtre important dans l'histoire de la scène tchèque[1]. Après l'invasion de la Tchécoslovaquie par le Pacte de Varsovie et avec la Normalisation qui mettait fin au Printemps de Prague, il dut partir travailler à l'étranger : pour Karel Kraus (cs), « cette interdiction brutale, cette liquidation du théâtre était quelque chose d’incroyable. À l’époque, le Divadlo za branou était le plus célèbre théâtre tchèque dans le monde, et cette interdiction s’est faite en dépit des protestations de Friedrich Dürrenmatt, Arthur Miller ou Ingmar Bergman. Ce théâtre n’était pas politique, il ne faisait que parler de manière vraie de l’homme, des relations, de la société. »[2]. En France, il a notamment mis en scène à la Comédie-Française et au Festival d'Avignon.

Quelques mises en scène[modifier | modifier le code]

Filmographie partielle[modifier | modifier le code]

Textes[modifier | modifier le code]

  • (cs) « Co je režisérismus ? » (Qu’est-ce que l’hégémonie du metteur en scène ?), in : Divadelní zápisník, I, 1945/46, Prague, pp. 145-150.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Sarah Flock, Premières réflexions théoriques d’Otomar Krejča, prémices de son théâtre ?, Slavica bruxellensia [En ligne], 1 | 2008, mis en ligne le 15 octobre 2008, consulté le 20 juin 2014. URL : http://slavica.revues.org/62  ; DOI : 10.4000/slavica.62
  • Otomar Krejča : un théâtre d'un printemps à l'autre, Coordination de l'ouvrage : Yolande Roosen ; propos rassemblés et transcrits par Michel Reszka ; [entretiens de Yolande ROOSEN avec Otomar KREJCA, Karel KRAUS, Josef SVOBODA, Guy-Claude FRANCOIS] (1990) Centre international de formation en arts du spectacle, 40 p. : ill., portr. ; 15 x 25 cm[10]. Kamal Dehane aurait aussi réalisé un documentaire en 1989 portant le même titre[11].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]