Nicolas Andry de Boisregard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nicolas Andry)
Aller à : navigation, rechercher

Nicolas Andry de Boisregard, né à Lyon en 1658 et mort le 13 mai 1742, est un médecin et homme de lettres français. Surnommé « le père de la parasitologie », il est également le créateur du mot orthopédie.

D'abord professeur d'humanités au collège des Grassins, il devient médecin en 1697. Il est ensuite régent de la faculté de médecine de Paris, puis professeur suppléant au Collège royal en 1701 et titulaire de la chaire de médecine de 1717 à 1741.

Renommé pour ses traitements contre les vers parasites intestinaux et son « eau de fougère », il est surnommé le «  docteur Vermineux  ». Il crée en 1741, à plus de 80 ans, le terme d'orthopédie avec deux mots grecs (ortho : droit ; pais, paido : enfant) et publie L'Orthopédie. Nicolas Andry analyse les malformations et comprend les principes biomécaniques liés à l'ossature. Il est fervent partisan d'une thérapie par le mouvement (kinésithérapie).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Panégyrique de l'empereur Théodose, prononcé à Rome par Pacat, traduit de latin en françois (1687)
  • Sentiments de Cléarque sur les Dialogues d'Eudoxe et de Philanthe et sur les Lettres à une dame de province (1688)
  • Réflexions sur l'usage présent de la langue française ou Remarques nouvelles et critiques touchant la politesse du langage (2 volumes, 1689). Réédition : France-Expansion, Paris, 1972. Texte en ligne
  • Suite des Réflexions critiques sur l'usage présent de la langue françoise (1693)
  • De la Génération des vers dans le corps de l'homme par Me Nicolas Andry. Avec trois lettres écrites à l'auteur sur le sujet des vers, les deux premières d'Amsterdam, par M. Nicolas Hartsoeker, et l'autre de Rome, par M. Georges Bagliv (1700)
  • Remarques de médecine sur différents sujets, principalement sur ce qui regarde la saignée, la purgation et la boisson (1710)
  • Le Régime du Carême considéré par rapport à la nature du corps et des aliments (1710)
  • Vers solitaires et autres de diverses espèces, dont il est traité dans le livre De la Génération des vers, représentés en plusieurs planches, ensemble plusieurs remarques importantes sur ce sujet (1718) Texte en ligne
  • Examen de divers points d'anatomie, de chirurgie, de physique, de médecine, etc., par Me Nicolas Andry au sujet de deux Lettres plaintives à lui écrites par un chirurgien de Paris, touchant l'exposé qu'on a fait dans le Journal des Sçavans de quelques-unes des fautes d'un traité de ce chirurgien sur les maladies des os (1725)
  • Remarques de chimie, touchant la préparation de différents remèdes usités dans la pratique de la médecine (1735)
  • Orthopédie, ou l'Art de prévenir et de corriger dans les enfants les difformités du corps (2 volumes, 1741)
  • Le Thé de l'Europe, ou les Propriétés de la véronique, tirées des observations des meilleurs auteurs et surtout de celles de M. Francus, médecin allemand (1746)

Liens internes[modifier | modifier le code]