Rachitisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rachitisme
Classification et ressources externes
XrayRicketsLegssmall.jpg
Radiographie conventionnelle aux rayons X d'un enfant de deux ans atteint de rachitisme, présentant un genu varum (fémurs arqués) prononcé, ainsi qu'une diminution de l'opacité osseuse suggérant une faible minéralisation osseuse.
CIM-10 E55
CIM-9 268
DiseasesDB 9351
MedlinePlus 000344
eMedicine ped/2014 
MeSH D012279
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

Le rachitisme est une maladie de la croissance et de l'ossification observée chez le nourrisson et le jeune enfant. Elle est caractérisée par une insuffisance de calcification des os et des cartilages et est due à une carence en calcium[1], en magnésium[2] et en vitamine D[1] (il est alors question d'avitaminose D).

Connu depuis le XVIIe siècle[3], le rachitisme se voit dans les pays faiblement ensoleillés, ou dans les pays où les enfants vivent couramment cloîtrés, notamment chez les individus à peau foncée. Il peut apparaître aussi en période de famine, ou plus généralement chez les enfants présentant une carence en calcium. Il touche les enfants entre 6 et 18 mois. C'est une maladie qui devient rare dans les pays développés grâce au dépistage précoce et surtout au traitement prophylactique. La peau claire des populations vivant loin de l'équateur, dans les régions de faible ensoleillement, serait le résultat d'une évolution naturelle ayant pour résultat d'éviter le rachitisme (la peau foncée filtrant davantage les UV, ce qui limite les cancers de la peau mais limite aussi la synthèse de vitamine D).

Traitement préventif[modifier | modifier le code]

Sa prévention est simple, elle consiste en l'administration régulière de vitamine D depuis la naissance jusqu'à l'âge de 18 mois à 2 ans. Cette supplémentation, autrefois effectuée par de l'huile de foie de morue, est actuellement administrée via des préparations pharmaceutiques de cholécalciférol.

Les besoins varient d'un enfant à un autre en fonction du poids à la naissance et d'une éventuelle prématurité, de l'ensoleillement (lieu de vie, saison) et de l'âge (les besoins sont maximaux jusqu'à 18 mois). Les besoins sont couverts sans risque de surdosage pour des doses de 1 300 à 1 500 UI/j selon l'ensoleillement pour un enfant à peau non pigmentée ; sinon, les doses sont augmentée à 2 000-2 500 UI/j.

Certains rachitismes ont des origines génétiques comme les rachitismes vitamino-résistants hypophosphatémiques et les rachitismes pseudo-carentiels. Ils ne sont soignés que par de très fortes doses de vitamine D et de phosphore. Certaines formes associent des douleurs musculaires et des fractures.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) TheFreeDictionary > rickets Citation :
    • The American Heritage Medical Dictionary Copyright 2007 (mentionnant la vitamine D et les phosphates)
    • Mosby's Dental Dictionary, 2nd edition. Copyright 2008 (mentionnant la vitamine D et le calcium)
  2. (en) Magnesium and vitamin D's co-factors. John Jacob Cannell.
  3. Dès 1650 Glisson décrit une grande fréquence de rachitisme avec hypotonie chez des enfants des villes industrielles des pays du nord de l'Europe (Francis Glisson, George Bate et Assuerus Regemorter, De rachitide sive morbo puerili tractarus, opera primo ac potissimum Francisci Glissonii, conscriptus, adscitis in operis societatem Georgio Bate et Ahasuero Regemortero, 1671)