Nagu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nagu - Nauvo
Ancienne municipalité de Finlande
Héraldique
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Finlande du Sud-Ouest
Langue(s) parlée(s) bilingue suédois (71 %) - finnois (27 %)
Démographie
Population 1 454 hab.[1] (31.12.2006)
Densité 1,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 11′ 35″ N 21° 54′ 36″ E / 60.193, 21.91 ()60° 11′ 35″ Nord 21° 54′ 36″ Est / 60.193, 21.91 ()  
Altitude Min. 0 m – Max. 50 m
Superficie 124 751 ha = 1 247,51 km2 [2]
· dont terre 243,9 km2 (19,55 %)
· dont eau 1 003,61 km2 (80,45 %)
Rang superficie (300e / 336)
Rang population (385e / 336)
Histoire
Province historique Finlande du Sud-Ouest
Province Finlande méridionale
Fondation fin du XIVe siècle
Droits de Cité depuis non
Fusionnée dans Väståboland ()
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Nagu - Nauvo

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Nagu - Nauvo

Nagu (Nauvo en finnois) est une ancienne municipalité du sud-ouest de la Finlande, dans la région de Finlande du Sud-Ouest.

Comme beaucoup des petites communes insulaires de cette région, Nagu compte une large majorité suédophone.

Le 1 janvier 2009, les communes de Nagu, Houtskär, Iniö, Korpo et Pargas ont fusionné pour former la ville nouvelle de Väståboland.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'ancienne commune est située en plein cœur de l'archipel de Turku. Elle compte pas moins de 3 000 îles et îlots dont bien peu sont habités. Les principales îles sont reliées entre elles par des chaussées, et reliée au continent par un des bacs les plus fréquentés du pays. La capitale régionale Turku se situe à environ 35 km à vol d'oiseau.

Les îles extérieures font partie du parc national de l'archipel du sud-ouest.

Histoire[modifier | modifier le code]

La petite église date du XVe siècle. Nagu est ensuite connue principalement pour sa léproserie, sur l'île isolée de Seili (Själö en suédois), où les lépreux de toute la Finlande allaient finir leurs jours entre 1620 et 1785, puis un hôpital psychiatrique de triste renommée jusqu'en 1962. L'île appartient aujourd'hui à l'Université de Turku et est un des sites touristiques principaux de la commune.

Au début du XXe siècle, la commune compte encore pas loin de 4 000 habitants, répartis entre des dizaines de villages de pêcheurs (64 villages en tout). Très touchée par l'exode rural, la commune ne compte aujourd'hui que 1 400 habitants environ, mais revit largement en été lorsque les occupants des 2 200 maisons de vacances[3] affluent pour passer la belle saison en dehors des villes.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Anciennes municipalités de Finlande

Références[modifier | modifier le code]

  1. Office du recensement
  2. dont eaux intérieures 3.61 km² + mer 1000 km²
  3. Données démographiques et économiques
Église médiévale de Nagu