Kisko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kisko
Ancienne municipalité de Finlande
Héraldique
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Finlande Finlande
Région Finlande du Sud-Ouest
Langue(s) parlée(s) finnois
Démographie
Population 1 846 hab. (2006)
Densité 6,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 60° 15′ 58″ N 23° 27′ 00″ E / 60.266, 23.4560° 15′ 58″ Nord 23° 27′ 00″ Est / 60.266, 23.45  
Altitude Min. 26 m – Max. 100 m
Superficie 28 410 ha = 284,1 km2
· dont terre 253,1 km2 (89,09 %)
· dont eau 31 km2 (10,91 %)
Rang superficie (294e / 336)
Rang population (358e / 336)
Histoire
Province historique Finlande du Sud-Ouest
Province Finlande occidentale
Fondation 1867
Fusionnée dans Salo (1er janvier 2009)
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte administrative de Finlande
City locator 14.svg
Kisko

Géolocalisation sur la carte : Finlande

Voir la carte topographique de Finlande
City locator 14.svg
Kisko
Liens
Site web http://www.kisko.fi

Kisko est une ancienne municipalité du sud-ouest de la Finlande, dans la région de Finlande du Sud-Ouest. Les municipalités d'Halikko, Kiikala, Kisko, Kuusjoki, Muurla, Perniö, Pertteli, Suomusjärvi et Särkisalo ont fusionné avec Salo au 1er janvier 2009.

Le secteur est densément peuplé dès l'âge du bronze, mais la première mention du lieu date du XIVe siècle. Le clocher de l'église est le plus vieux bâtiment encore debout, datant de 1754.

Kisko s'est fait connaître au début des années 1990 suite aux travaux de l'ingénieur italien Felice Vinci. Il y situe en effet au village de Toija ni plus ni moins que la mythique ville de Troie. Son œuvre très documentée et son approche iconoclaste n'ont pas provoqué une remise en question massive de la découverte de Schliemann, principalement en raison de l'absence de découverte archéologique significative.

Liens internes[modifier | modifier le code]

anciennes municipalités de Finlande

Liens externes[modifier | modifier le code]