Mourre Nègre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mourre (homonymie) et Nègre (homonymie).
Mourre Nègre
Vue du sommet du Mourre Nègre.
Vue du sommet du Mourre Nègre.
Géographie
Altitude 1 125 m
Massif Massif du Luberon
Coordonnées 43° 48′ 55″ N 5° 28′ 01″ E / 43.81528, 5.4669443° 48′ 55″ Nord 5° 28′ 01″ Est / 43.81528, 5.46694  
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Provence-Alpes-Côte d'Azur
Département Vaucluse
Ascension
Voie la plus facile GR92 / GR9-GR97

Géolocalisation sur la carte : Vaucluse

(Voir situation sur carte : Vaucluse)
Mourre Nègre

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Mourre Nègre
L'antenne relais du sommet
Landes et pins noirs sur les crêtes du Mourre Nègre

Le Mourre Nègre est le point culminant du massif du Luberon et s'élève à 1 125 mètres d'altitude. Ce sommet est arrondi et coiffé d'une antenne hertzienne, ce qui permet de le voir d'assez loin. Il est situé dans le grand Luberon, à cheval sur les communes d'Auribeau, de Cabrières-d'Aigues et de Castellet.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Mourre et nègre viennent tous deux du provençal, le premier signifie « museau » et est souvent utilisé pour désigner des sommets de forme arrondie. Nègre signifie « noir »[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le Mourre Nègre est le sommet du massif du Luberon, massif des Préalpes situé dans le sud de la France, à cheval sur les départements de Vaucluse et des Alpes-de-Haute-Provence (région Provence-Alpes-Côte d'Azur), à 70 kilomètres au nord de Marseille.

Il est situé sur le Grand Luberon, partie principale du massif tant en taille qu'en longueur et largeur.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Aiguebrun prend sa source sur le Mourre Nègre.

Flore[modifier | modifier le code]

Si on trouve au pied du Mourre Nègre des pins parasols typiques d'un climat méditerranéen, les crêtes sont en revanche occupées par des pins noirs et des landes d'altitude.

Accès et voies de communications[modifier | modifier le code]

Ouverts ou semi-ouverts (restriction en période de sècheresse) à la circulation routière, le « chemin des crêtes » et le « chemin des cavaliers » parcourent les sommets du Grand Luberon dont le Mourre Nègre. On y accède par Lourmarin (ou variante par Cucuron ou Auribeau) joignant à la frontière départementale la route départementale de Vaucluse 33 qui devient 31 dans les Alpes-de-Haute-Provence. Plusieurs autres chemins permettent la découverte du Luberon. Certains sont réservés aux marcheurs, VTTistes ou cavaliers. On peut ainsi noter le passage des chemins de grande randonnée GR 4, 6, 9, 92 et 97.

Panorama[modifier | modifier le code]

Activités[modifier | modifier le code]

VTT[modifier | modifier le code]

Une piste VTT permet de monter le Mourre Nègre en partant de Lourmarin.

Randonnée[modifier | modifier le code]

Pour accéder au sommet, plusieurs sentiers sont balisés :

  • le sentier de l'ermitage au départ de Cucuron ;
  • le GR9-97 au départ de Cucuron ;
  • le GR92 au départ de Cabrières-d'Aigues ;
  • le GR9 au départ de Vaugines en récupérant plus tard la piste VTT provenant de Lourmarin ;
  • un court chemin au départ d'Auribeau ;
  • le GR9-97 depuis Vitrolles-en-Luberon à l'Est mais c'est beaucoup plus long ;
  • le GR92 depuis le lieu-dit Le Colombier près de Saignon.

Les sentiers les plus classiquement empruntés sont au départ d'Auribeau, Cucuron et Cabrières d'Aigues. Quel que soit le village de départ, il faut compter entre 600 et 700 mètres de dénivelé.

Le Mourre Nègre depuis le sommet voisin depuis l'ouest

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : source utilisée pour la rédaction de cet article

  • Pierre Giffon, Randonnées pédestres dans le Luberon, Edisud
  • Patrick Ollivier-Elliott, Luberon, Carnets d'un voyageur attentif, Edisud (ISBN 2-85744-523-7)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Pégorier, Les noms de lieux en France : Lexique de termes dialectaux, IGN, 519 p. (lire en ligne), p. 322