Michel Guimond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel Guimond
Michel Guimond (au micro), lors de lacampagne électorale de 2011
Michel Guimond (au micro), lors de la
campagne électorale de 2011
Fonctions
Député de Montmorency—Charlevoix—Haute-Côte-Nord à la
Chambre des communes du Canada
25 octobre 1993 – 2 mai 2011
Élection 25 octobre 1993
Législature 40e législature du Canada
Prédécesseur Charles Deblois
Successeur Jonathan Tremblay
Biographie
Date de naissance 26 décembre 1953
Lieu de naissance Chicoutimi
Date de décès 19 janvier 2015 (à 61 ans)
Lieu de décès Boischatel Québec
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Parti politique Bloc québécois

Parti québécois

Diplômé de Université Laval
Université de Montréal
Profession Avocat

Michel Guimond (né le 26 décembre 1953 à Chicoutimi et mort le 19 janvier 2015 à Boischatel) est un avocat et homme politique québécois. De 1993 à 2011, il est député à la Chambre des communes du Canada, représentant la circonscription électorale fédérale de Montmorency—Charlevoix—Haute-Côte-Nord sous la bannière du Bloc québécois.

Biographie[modifier | modifier le code]

De 1987 à 1993 il est conseiller municipal de Boischatel.

À l'élection fédérale canadienne de 1993, il est candidat pour le Bloc québécois et est élu dans la circonscription de Beauport—Montmorency—Orléans. Il est réélu sans interruption lors des élections générales de 1997 et de 2000 dans Beauport—Montmorency—Côte-de-Beaupré—Île-d'Orléans, de 2004 dans Charlevoix—Montmorency et de 2006 et de 2008 dans l'actuelle circonscription de Montmorency—Charlevoix—Haute-Côte-Nord (les changements sont dus aux révisions de la carte électorale). Au sein du caucus bloquiste, il a été critique pour les Affaires parlementaires, le Transport et le Vérificateur général. Il a été le whip en chef du Bloc québécois et le vice-président du Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre.

Lors de l'élection fédérale du 2 mai 2011, il est emporté par la « vague orange ». En effet, il n'obtient que 34,85 % (16 425 voix) contre 37,35 % (17 601 voix) à Jonathan Tremblay, du Nouveau Parti démocratique (NPD).

Il est candidat pour le Parti québécois dans la circonscription de Montmorency lors de l'élection provinciale de 2014. Obtenant 7 242 voix (17,11%), il termine troisième, largement devancé par la députée caquiste sortante Michelyne C. St-Laurent (14 323 voix soit 33,83%) et Raymond Bernier, ancien député libéral de la circonscription (17 113 voix soit 40,42%).

En juin 2014 il devient chef de cabinet de Démocratie Québec, groupe d'opposition à l'Hôtel de ville de Québec.

Michel Guimond meurt subitement, à son domicile de Boischatel, le 19 janvier 2015 (à 61 ans), d'une crise cardiaque[1],[2].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il était le compagnon de Johanne Deschamps, députée bloquiste de Montmorency—Charlevoix—Haute-Côte-Nord de 2004 à 2011[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Stéphanie Marin, PC, « L'ex-député du Bloc québécois Michel Guimond n'est plus », sur La Presse (Montréal), le 19 janvier 2015.
  2. « L'ancien député bloquiste Michel Guimond est décédé », sur Radio Canada, publié et consulté le 19 janvier 2015.
  3. « L’ancien député Michel Guimond est décédé », Le Devoir, publié et consulté le 20 janvier 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :