Maître de musique de la reine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Master of the Queen's Music)
Aller à : navigation, rechercher

Le Master of the Queen's Music (ou Master of the King's Music, en français Maître de musique du Roi ou Maître de musique de la Reine) est un poste de la Maison Royale de la Monarchie du Royaume-Uni. Le tenant de ce poste servait originellement le monarque d'Angleterre.

Le poste est plus ou moins comparable à celui de Poète lauréat. Il est donné aux personnes éminentes dans le champ de la musique classique. Le poste a presque toujours été tenu par des compositeurs (George Frederick Anderson (en) est une exception, il est violoniste et connu pour ne jamais avoir composé). Ses tâches ne sont pas clairement définies, bien qu'il soit généralement prévu que le titulaire du poste doive écrire des musiques pour les évènements royaux comme les anniversaires, les mariages et les morts et pour accompagner d'autres cérémonies. Le Maître peut également conseiller le Souverain en matière musicale.

Le King's Musick[modifier | modifier le code]

Dès le XIVe siècle, les ménestrels connus comme les King's Minstrels (ménestrels du roi) ou les King's Musick reçoivent un patronage royal. Ils portent la livrée du Roi et exercent un certain contrôle sur les autres musiciens. Pendant le règne d'Henry VI, une commission royale régule l'utilisation des lieux de pratique des musiciens et en 1469 Édouard VI autorise la création d'une charte de guilde. La charte stipule que "Aucun ménestrel de notre royaume ... désormais ne pratique ou n'exerce publiquement l'art ou l'occupation au sein de notre Royaume précité, à moins qu'il n'appartienne à une Fraternité ou à une Guilde". Cela amène des problèmes juridiques entre les ménestrels de Westminster et la City Company qui a été autorisée en 1604 à jouer dans la ville et dans une limite de 3 miles aux alentours. Les ménestrels du Roi reçoivent de lui une charte en 1635 pour "inspecter, contrôler, surveiller, policer et diriger tous les musiciens du Royaume d'Angleterre".

Les premiers Masters of the King's Musick[modifier | modifier le code]

Le premier Master of the King's Musick doit être le premier à avoir sérieusement tenté de rassembler tous les musiciens du royaume dans une guilde. Cette personne est Nicholas Lanier, pour qui le titre de Master of the King's Musick (le k après Music est abandonné pendant la titulature d'Edward Elgar) est créé en 1626 par Charles I d'Angleterre. À cette époque, le titulaire du poste est chargé de l'orchestre personnel du monarque, une responsabilité qui dure jusqu'à la dissolution de l'orchestre en 1901.

Le Maître reçoit un émolument. À l'époque de George III il est de 200 £ par an pour diriger l'orchestre et composer des odes d'anniversaire. Si des menuets sont composés pour les danses de la cour, 100 £ sont ajoutées. Des sommes additionnelles sont payées pour toute copie de partition pour la cour.

Deux des premiers Maîtres, Louis Grabu (en) et Nicholas Staggins (en), sont plus des courtisans que des musiciens et des compositeurs comme Henry Purcell sont appelés pour composer la musique d'œuvres comme Welcome Song to His Majesty at His Return from Newmarket (1682). Pendant la titulature de John Eccles, Haendel fournit l'Ode for the Birthday of Queen Anne (1713).

Titulatures d'Edward Elgar et Walford Davies[modifier | modifier le code]

En 1924 avec la nomination d'Edward Elgar, souvent considéré comme le plus grand compositeur britannique de sa génération, le poste est devenu similaire à un Prix de musique. Le titre doit maintenant être donné à des compositeurs ou des universitaires reconnus nationalement pour leur travail. La plupart de la musique royale d'Elgar est derrière lui à ce moment là – la Marche Impériale (1897), la première des cinq marches Pomp and Circumstance (1901–1907) et la Coronation Ode (en) (1901). Bien que composé avant sa nomination, Pageant of Empire (en) est créé quelques semaines après qu'il a reçu le poste. Il compose la cinquième marche Pomp and Circumstance March (1930) et la Nursery Suite en 1931 et les dédicace à "leurs Altesses Royales Princesse Elisabeth et Princesse Margaret". Elgar utilise son salaire pour rassembler des instruments originaux dans les orchestres d'Edouard VII et s'assurer que la bibliothèque musicale est bien organisée. Lorsqu'en 1931 Elgar est fait Membre à vie honoraire de la Worshipful Company of Musicians (en) (descendante de la City Company of London), ceci clôt l'ancienne rivalité entre les musiciens de Londres et de Westminster.

Le successeur du poste, Sir Henry Walford Davies, est le premier Master of the King à être connu par le grand public par son titre.

Titulaire actuelle[modifier | modifier le code]

Judith Weir (en) (née en 1954), depuis le 22 juillet 2014 (date de la passation de pouvoirs avec son prédécesseur Peter Maxwell Davies)[1]. Elle est la première femme titulaire du poste.

Records[modifier | modifier le code]

Le Master of the King ayant eu la plus longue titulature est John Eccles qui a servi pendant trente-cinq ans, de 1700 jusqu'à sa mort en 1735. Il est également le seul à avoir servi quatre monarques (le Roi William III, la Reine Anne, le Roi George I et le Roi George II).

Trois monarques ont eu quatre Maîtres différents pendant leur règne : le Roi George III, la Reine Victoria et la reine Élisabeth II.

Les monarques ayant eu le même Master of the King durant leur règne sont : le Roi Charles I (Nicholas Lanier), le Roi James II (Nicholas Staggins (en)), la Reine Anne et le Roi George I (John Eccles), le Roi Édouard VII (Sir Walter Parratt) et le Roi Édouard VIII (Sir Henry Walford Davies).

Titulaires du poste[modifier | modifier le code]

Nom Année de nomination Année du décès (de passation de pouvoirs depuis 2014) Commentaires Monarque servis Titre du Monarque
Nicholas Lanier 1625 * * Le poste est aboli en 1649 quand le monarque est renversé, et réinstitué en 1660. ([1]) Charles I Roi/Reine d'
Angleterre
1660 1666 Charles II (d. 1685)
Louis Grabu (en) 1666 (après 1693) Grabu semble avoir eu des problèmes avec le Test Act, passé au printemps 1673 et appliqué le 18 novembre, loi qui bannit tous les catholiques de la cour.[citation nécessaire]
Nicholas Staggins (en) 1674 Staggins meurt le 13 juin 1700[2].
1685 Jacques II d'Angleterre (Glorious Revolution 1688)
1688 1700 Guillaume III d'Orange-Nassau and Marie II d'Angleterre
John Eccles 1700 Le Master of the King's Musick ayant eu le poste le plus longtemps (35 ans) et le seul à avoir servi quatre monarques.
1702 Anne (d. 1714)
- Roi/Reine de
Grande-Bretagne

(à partir de 1707)
1714 George I (d. 1727)
1727 1735 George II (d. 1760)
Maurice Greene 1735 1755
William Boyce 1755
1760 1779 George III (d. 1820)
John Stanley 1779 1786
(Sir) William Parsons 1786
- 1817 Roi/Reine du Royaume-Uni
(à partir de 1801)
William Shield 1817
1820 1829 George IV (d. 1830)
Christian Kramer (en) 1829
1830 1834 William IV (d. 1837)
Franz Cramer (en) 1834 Aucun lien avec le précédent.
1837 1848 Reine Victoria (d. 1901)
George Frederick Anderson (en) 1848 (1876) Anderson quitte le poste en 1870.
(Sir) William Cusins (en) 1870 1893 Fait chevalier en 1892 ; le seul Master of the Queen's Musick à avoir été fait chevalier pendant son poste.
Sir Walter Parratt 1893 [2]
1901 Édouard VII (d. 1910)
1910 George V (d. 1936)
- 1924 Roi/Reine du Royaume-Uni
(à partir de 1922)
Sir Edward Elgar 1924 1934 Le nom du poste change en Master of the King's Music à ce moment-là.
Sir Henry Walford Davies 1934
1936
(Janvier)
Édouard VIII
(abd. décembre 1936)
1936
(Décembre)
1941 George VI (d. 1952)
Sir Arnold Bax 1942
1952 1953 Élisabeth II
Sir Arthur Bliss 1953 1975
Malcolm Williamson 1975 2003
Sir Peter Maxwell Davies 2004 2014 nommé pour une période de dix ans
(premier à ne pas avoir été nommé à vie)
Judith Weir (en) 2014 nommée pour une période de dix ans
(première femme nommée à ce poste)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Master Of The Queen's Music » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Cudworth, Charles. “Masters of the Musick” The Musical Times, Vol. 107, No. 1482 (Aug., 1966), p. 676–677.
  • (en) Duck, Leonard. “Masters of the Sovereign's Music” The Musical Times, Vol. 94, No. 1324 (Jun., 1953), p. 255–258.
  • (en) Roper, E. Stanley. "Music at the English Chapels Royal c. 1135, Present Day" Proceedings of the Musical Association, 54th Sess., (1927–1928), p. 19–33.