Mélanophlogite

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mélanophlogite
Catégorie IV : oxydes et hydroxydes[1]
 Mélanophlogite -  Fortullino Italie - Sphère 3 mm

Mélanophlogite - Fortullino Italie - Sphère 3 mm
Général
Numéro CAS 17679-66-2
Classe de Strunz 4.DA.25
Formule brute 46(SiO2)6(N2,CO2).2(CH4,N2)
Identification
Masse formulaire 2,929.11 uma
Couleur Incolore, blanc, bleu gris, brun
Classe cristalline et groupe d'espace Ditétragonale-dipyramidale;
P 41/nbc
Système cristallin Tetragonal
Réseau de Bravais Primitif P
Macle Possible
Clivage non connu
Cassure conchoïdal
Habitus Cubique, pseudo-cubique; arrondi; croute; agrégat; sphérique
Échelle de Mohs de 6,50 à 7,00
Trait blanc
Éclat adamantin; vitreux
Propriétés optiques
Fluorescence ultraviolet Gris-blanchâtre
Transparence Transparent à translucide
Propriétés chimiques
Densité de 1,99 à 2,11
Solubilité Seulement dans l'acide fluorhydrique.
Propriétés physiques
Magnétisme aucun
Radioactivité aucune
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

La mélanophlogite est une espèce minérale, composée de dioxyde de silicium de formule SiO2 avec des traces :ORG;C;H;S. Minéral peu répandu, les trace de matières organiques lui donne un statut à part. Longtemps considéré comme un quartz avec des impuretés organiques cette idée est aujourd'hui abandonnée. Sa formule chimique empirique est 46(SiO2)6(N2,CO2).2(CH4,N2)

Inventeur et étymologie[modifier | modifier le code]

Décrit par le minéralogiste allemand von Lasaulx de Breslau, en 1876, du grec « Melas » = noir et "Phleghesthai" = être brulé, car le minéral noircit à la chaleur.

Topotype[modifier | modifier le code]

Solfatare Giona, Racalmuto, Province de Caltanissetta, Sicile, Italie.

Cristallographie[modifier | modifier le code]

  • Paramètres de la maille conventionnelle : a = 26.79, c = 13.395, Z = 4; V = 9,613.65
  • Densité calculée = 2.02

Gîtologie[modifier | modifier le code]

  • Minéral en incrustation dans les cavités des évaporites.
  • Dans les roches métamorphiques et à la surfaces des roches à serpentine.

Minéraux associés[modifier | modifier le code]

Calcite, célestine, magnésite, soufre (minéral) et d’autres minéraux sédimentaires.

Gisements connus[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. La classification des minéraux choisie est celle de Strunz, à l'exception des polymorphes de la silice, qui sont classés parmi les silicates.
  2. Mineral. Rec. 33:240
  3. Mineral. Rec.: 24: 471-475
  4. Mineral. Rec. 33:241
  5. Mineral. Rec. 33:239
  6. Adorni, F., Tateo, F., Adorni, B. (2004): La melanoflogite di Case Montanini (S. Andrea Bagni, Medesano, Appennino parmense). Rivista Mineralogica Italiana, 28, 126-136.
  7. Mario Tribaudino, Andrea Artoni, Christian Mavris, Danilo Bersani, Pier Paolo Lottici, and Daniele Belletti (2008): Single-crystal X-ray and Raman investigation on melanophlogite from Varano Marchesi (Parma, Italy). American Mineralogist, Vol. 93, 88-94
  8. Am Min 57 (1972), 779
  9. Bracci G., Orlandi P., 1985. Minerali del territorio comunale di Rosignano M.mo. Quad. Mus. Storia Nat. Livorno, 6, suppl. 1: 195-206.
  10. Lenzi, A. (1996): La melanoflogite di località Fortullino. Informatore. Giornale del Museo di Storia Naturale Rosignano Solvay, 1, 10-13.