Luminosité de Planck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Luminosité (homonymie).

La luminosité de Planck, ou puissance de Planck est la quantité homogène à une puissance que l'on peut produire à l'aide des trois constantes fondamentales que sont la vitesse de la lumière, c, la constante de Newton, G et la constante de Planck réduite \hbar.

Formule[modifier | modifier le code]

La luminosité de Planck LPl est donnée par

L_{\rm Pl} = \frac{c^5}{G}.

En unités du système international, elle vaut

L_{\rm Pl} \simeq 3,\!63 \times 10^{52}\quad{\rm W}.

Propriétés[modifier | modifier le code]

La luminosité de Planck ne fait pas intervenir la constante de Planck, mais uniquement les deux constantes fondamentales qui interviennent en relativité générale. Ceci suggère fortement que cette quantité a un rapport direct avec certains phénomènes gravitationnels. En l'occurrence, on montre que lorsque deux objets compacts entrent en collision suite à la lente usure de leur orbite par émission d'ondes gravitationnelles, la puissance rayonnée sous forme d'ondes gravitationnelles, appelée luminosité gravitationnelle, au moment de la collision est proportionnelle à la luminosité de Planck. C'est ce fait qui a fait préférer l'appellation « luminosité de Planck » à celle de « puissance de Planck ».

Comparativement, les phénomènes électromagnétiques ne sont pas le siège de l'émission à une puissance aussi grande. Par exemple, une étoile typique rayonne une puissance de l'ordre de 1026 à 1027 watts. Même les sursauts gamma ont une luminosité électromagnétique nettement inférieure à la luminosité de Planck.

Voir aussi[modifier | modifier le code]