Luigi Simoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gigi Simoni
Luigi Simoni 1963.jpg
Biographie
Nom Luigi Simoni
Nationalité Drapeau de l'Italie Italie
Naissance 22 janvier 1939 (75 ans)
Lieu Crevalcore (Italie Drapeau : Italie)
Période pro. 19591974
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
1955-1959 Drapeau : Italie Fiorentina
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1959-1961 Drapeau : Italie Mantoue 47 (10)
1961-1962 Drapeau : Italie Naples 11 (1)
1962-1964 Drapeau : Italie Mantoue 48 (7)
1964-1967 Drapeau : Italie Torino 81 (18)
1967-1968 Drapeau : Italie Juventus 16 (0)
1968-1971 Drapeau : Italie Brescia 100 (12)
1971-1974 Drapeau : Italie Genoa 88 (13)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1974-1978 Drapeau : Italie Genoa
1978-1980 Drapeau : Italie Brescia
1980-1984 Drapeau : Italie Genoa
1984-1985 Drapeau : Italie Pise
1985-1986 Drapeau : Italie Lazio
1986-1987 Drapeau : Italie Pise
1987-1988 Drapeau : Italie Genoa
1988-1989 Drapeau : Italie Empoli
1989-1990 Drapeau : Italie Cosenza
1990-1992 Drapeau : Italie Carrarese
1992-1996 Drapeau : Italie Cremonese
1996-1997 Drapeau : Italie Naples
1997-1999 Drapeau : Italie Inter Milan
1999-2000 Drapeau : Italie Plaisance
2000-2001 Drapeau : Italie Torino
2001-2002 Drapeau : Bulgarie CSKA Sofia
2002-2003 Drapeau : Italie Ancône
2003-2004 Drapeau : Italie Naples
2004-2005 Drapeau : Italie Sienne
2005-2006 Drapeau : Italie Lucchese
2011-2012 Drapeau : Italie Gubbio
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Luigi Simoni, plus connu sous le nom de Gigi Simoni[1] (né le 22 janvier 1939 à Crevalcore en Émilie-Romagne), est un joueur, entraîneur et dirigeant de football italien.

Il a évolué lors de sa carrière au poste de milieu offensif.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Il fait partie de l'effectif de l'Associazione Calcio Mantova de Edmondo Fabbri, promus en Serie A[2]. En 1961, il rejoint le Napoli, en Serie B, avec qui il remporte la Coppa Italia[3], avant de retourner à Mantoue[2], avec qui il débute en tant que titulaire en première division, le 7 octobre 1962 contre le Lanerossi Vicence. Il dispute deux saisons de Serie A, dont une avec le Torino, en 1964, formant un duo offensif avec Luigi Meroni[4], inscrivant 10 buts (son record personnel en une saison).

Il reste en granata pendant trois saisons, avant de rejoindre la Juventus en 1967[5] (pour qui il joue son premier match le 10 septembre 1967 lors d'un match nul 0-0 contre Varese). En bianconero, il ne parvient pas à s'imposer, disputant seulement 11 matchs en championnat. À la fin de la saison, il accepte un transfert en Serie B à Brescia, avec qui il obtient une promotion en Serie A. Il termine sa carrière en 1974, à 35 ans, après une brève période au Genoa.

Au total, il dispute 368 matchs professionnels (pour 62 buts)[6], dont 187 en Serie A, pour 32 buts. Il est également convoqué 3 fois en équipe d'Italie par Edmondo Fabbri.

Entraîneur et dirigeant[modifier | modifier le code]

Il commence tout de suite après sa carrière de joueur une carrière d'entraîneur, remplaçant Guido Vincenzi[7] sur le banc du Genoa en Serie B au cours de la saison de Serie B 1974-1975[8].

Il quitte ensuite Gênes, entraînant deux ans Brescia, avant de retourner chez les Grifoni.

De 1984 à 1990, il ne reste pas dans un club pour plus d'une saison, entraînant entre autres Pise en Serie A[6], puis la Lazio, encore Pise, encore le Genoa, Empoli et Cosenza, toujours en première division[6].

En 1990, il rejoint la Serie C1 pour prendre les rênes de Carrarese Calcio[6].

Il guide ensuite pendant quatre ans l'Unione Sportiva Cremonese[9], avec qui il obtient une promotion. Avec Cremonese, il remporte en 1993 le Torneo Anglo Italiano, les grigiorossi battant à Wembley en finale Derby County par 3-1[9]. Il rejoint ensuite le Napoli à l'été 1996, emmenant la formation de Campanie en finale de la Coppa Italia[10].

La saison suivante, il prend en main l'Inter Milan avec qui il remporte la Coupe UEFA 1997-1998, battant 3-0 la Lazio en finale à Paris, et obtient une seconde place en championnat italien, après avoir été en tête lors des 16 première journées. Il remporte au cours de cette saison le panchina d'oro[11] (meilleur entraîneur de Serie A).

Il entraîne ensuite Piacenza[12] et le Torino[13], avant de rejoindre le banc du CSKA Sofia en Bulgarie, où il obtient la 3e place[6] (seule et unique expérience à l'étranger), puis celui de l'Ancona, qu'il emmène en Serie A[6]. Il retourne ensuite au Napoli pour une brève période en 2003-2004[6], avant de rejoindre Sienne en Serie A[6].

En 2003, à l'occasion du centenaire de l'Unione Sportiva Cremonese, il est élu « entraîneur du siècle » par les grigiorossi[10].

En 2005-2006, il est sur le banc de Lucchese en Serie C1, avant d'en devenir le directeur technique[14]. Le 25 février 2009, il assure par intérim le poste de directeur technique de Gubbio. Il ne garde à la fin de la saison que ce dernier poste, laissant celui d'entraîneur, obtenant une promotion en Serie B avec Vincenzo Torrente comme entraîneur[1],[15].

Il signe ensuite un contrat avec l'Associazione Sportiva Gubbio 1910 pour la saison de Serie B 2011-2012[16].

Le 18 octobre 2011, à 72 ans, il retourne s'assoir sur le banc en tant qu'entraîneur, pour remplacer Fabio Pecchia à Gubbio[15],[17].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès joueur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Naples
 
Drapeau : Italie Genoa

Palmarès entraîneur[modifier | modifier le code]

Drapeau : Italie Genoa
 
Drapeau : Italie Genoa
 
Drapeau : Italie Cremonese
 
Drapeau : Italie Inter Milan

Individuel[modifier | modifier le code]

  • Meilleur entraîneur de l'année en Serie A :

Notes et références[modifier | modifier le code]