Louis Deffès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Louis Deffès en 1890

Louis Deffès ou Pierre-Louis Deffès est un compositeur français né le 25 juillet 1819 à Toulouse et mort le 28 mai 1900.

Biographie[modifier | modifier le code]

Autographe et signature de L.Deffès

Louis Deffès est le fils de Jean Deffès, tailleur d'habits, et de Julie Alboui. Il apprit la musique à la maîtrise de la Daurade, puis avec Ladousse. Le 15 octobre 1839, il prit la diligence pour le Conservatoire de Paris. En 1843 il y reçoit un accessit de contrepoint et de fugue.

En 1844, recevant un poème de Lucien Mengaud, il le mit en musique, et ce fut la célèbre La Tolosenca qui fut exécutée pour la première fois le 30 avril 1845, au Théâtre du Capitole. C'est cette Toulousaine, la moindre de ses œuvres, qui lui assure la célébrité et permet encore aux Toulousains de savoir qui était Deffès.

En 1847, en composant la cantate L’Ange et Tobie sur un poème de Léon Halévy, il devient le premier Toulousain Prix de Rome de composition musicale. Ses autres œuvres, y compris Jessica, son grand succès de 1898, ou les Noces de Fernande sont bien oubliées.

Louis Deffès fut directeur du conservatoire de Toulouse de 1883 à son décès, le 28 mai 1900. À ses obsèques, les chœurs du conservatoire firent entendre sa dernière composition le Pie Jesu, œuvre qu’il venait de leur enseigner.

Au début des années 1970, à la faveur du remaniement du quartier St-Georges, la portion conservée de la rue Traversière Saint-Georges est rebaptisée rue Deffès. Deux autres musiciens toulousains sont ainsi mis à l'honneur dans le prolongement de la rue Deffès : Paul Vidal et Paul Mériel.

Il est enterré au cimetière de Terre-Cabade à Toulouse.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Oeuvres[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

opéras comiques[modifier | modifier le code]

  • La Lanterne magique : 1 acte, paroles de Auguste Carré.
  • L'anneau d'Argent (1855) : 1 acte, paroles de Jules Barbier et Léon Battu
  • La Clé des champs (1857) : 1 acte, paroles de Henri Boisseaux.
  • Broskovano (1858) : 2 actes, paroles de Eugène Scribe et Henri Boisseaux.
  • Les deux Bazile (1858) : 2 actes, livret de Henri Boisseaux et Eugène Scribe
  • Les petits violons du roi (1860) : 3 actes, livret de Henri Boisseaux et Eugène Scribe
  • Les Bourguignonnes (1861) : 1 acte, paroles de Henri Meilhac.
  • Le Café du Roi (1861) : 1 acte, paroles de Henri Meilhac.
  • Le fantôme du Rhin (1863) : 1 acte, Livret de Méry et de Jules Adenis
  • Valse et Menuet (1863) : 1 acte, paroles de Méry.
  • La boite à surprises (1865) : 1 acte, paroles de Laurencin
  • Les Croqueuses de Pommes (avant 1868) : 5 actes, paroles de Eugène Grangé et Emile Abraham.
  • Petit bonhomme vit encore (1868) : 2 actes, paroles d'Émile de Najac.
  • Le Trompette de Chamboran (avant 1877) : 1 acte, paroles de Adolphe de Leuven et Jules Adenis.
  • Les Noces de Fernande (1878) : 3 actes, paroles de Victorien Sardou et Émile de Najac.

opéras lyriques[modifier | modifier le code]

Musique symphonique[modifier | modifier le code]

  • Un Triomphe à Rome (poème symphonique).

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Marche funèbre pour piano.

Musique de Scène[modifier | modifier le code]

Musique religieuse[modifier | modifier le code]

  • Messe solennelle
  • L'Ange et Tobie (Cantate sur un poème de Léon Halévy)
  • Cantate à Clémence Isaure (Cantate)
  • Hosanna ! (chant d'Hyménée -en français, paroles de Adolphe Pellier- ou Tota Pulchra Es- en latin, paroles de l'Abbé Daix)

Musique chorale[modifier | modifier le code]

  • Les Vignerons
  • Hymne à la Paix

Musique orphéonique[modifier | modifier le code]

Hymnes[modifier | modifier le code]

  • La Toulousaino
  • L'occidentale, chant de guerre officiel de l'armée d'Orient.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Feuga et Victor Marty, Louis Deffès, compositeur, Toulouse, Privat, 1920
  • Pierre Salies, Dictionnaire des rues de Toulouse. Tome I, (article Rue Deffès) Milan éditeur, Toulouse, 1989

Liens externes[modifier | modifier le code]